AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FERMETURE DU FORUM
bonne continuation à tous!

Partagez | 
 

 Kiss Kiss Bang Bang : Nothing to loose, nothing to hide

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
PRODUCTRICE

Admin
ღ Glamour? :
500 / 500500 / 500
☆ Messages : 704
ღ Popularité : 13487


Destination: My life
About me & my knowledge:

MessageSujet: Kiss Kiss Bang Bang : Nothing to loose, nothing to hide   Mar 15 Déc - 1:33

Titre du film: Kiss Kiss Bang Bang : Nothing to loose, Nothing to hide.
Genre du film: Suspense comique

Résumé du film:
Suite du film: Kiss Kiss Bang Bang ''baisers fumants''. Il n'est pas nécessaire d'avoir vu le premier film pour suivre le concept ou auditionner pour avoir un rôle.

Los Angeles est une fois de plus la ville d'une macabre découverte. En effet, les enquêteurs retrouvent 3 corps, éparpillés dans un quartier malfamé et grâce à leurs papiers, ils n'ont aucun mal à identifier les victimes qui semblent tous être décédés la veille (à savoir, le dimanche). Perry Van Shrick, détective privé de grande renommée. Rebecca Cuthrell, artiste peintre et enfin Andrew Diaz, lycéen faisant partie de l'équipe de football américain.

La police pense, dans un premier temps, que l'assassin choisit ses victimes totalement au hasard. Cependant, cette affaire éveille l'intérêt d'un membre de la police qui se souvient d'une affaire similaire. Après maintes recherches, il en arrive à la conclusion que les victimes ont toutes été choisies dans le journal. Nos experts sont donc forcés d'ouvrir un vieux dossier et constate que tout concorde avec une affaire classée pourtant non résolue : même nombre de victimes, approximativement le même âge, plus ou moins la même couleur de cheveux, même mode opératoire. En plus des éléments qu'ils ont récolté sur la scène du crime, ils disposent des indices de l'époque. Ceci remonte à une vingtaine d'années et avec les progrès de la science, nos experts comptent bien analyser les preuves une fois de plus. C'est aussi la preuve que l'assassin présumé est âgé d'une quarantaine d'années, si ce n'est pas plus. Mais, seul bémol..., l'assassin arrêté pour les meurtres quelques jours plus tôt (Dereck) ne correspond pas à cet âge. Est-ce que l'assassin s'est inspiré des meurtres, ou en était l'auteur? Difficile à dire, mais la vraie question restera: qui trouvera le vrai meurtrier? D'après les informations obtenues, la victime prénommée Perry aurait été payée pour enquêter sur les anciens meurtres, qui avaient été commis 20 ans plus tôt. Maintenant mort, se serra à son assistant Harry et sa copine, Harmony, aidés de la soeur de Perry: Maélia, de trouver son assassin et de tout révéler au grand jour. Qui avait engagé Perry? Qui est le vrai meurtrier? À vous de le trouver.

  • Victimes:
    -Perry Van Shrike (42 ans), tué à l'arme blanche (carotide tranchée)
    -Rebecca Cuthrell (31 ans), poignardée sous l'aisselle, là où le sang s'écoule rapidement.
    -Andrew Diaz (16 ans), poignardé en plein cœur.


Les personnages et leurs talents:
Harold Lockhart: L'acteur principal est joué par Robert Downey Jr.
Harry a été mêlé aux histoires de meurtre et de détective privé par hasard, 4 ans plus tôt en passant une audition pour un casting. Après avoir aidé Perry à résoudre une affaire qui concernait sa meilleure amie du lycée: Harmony, il commença à travailler pour lui. Maintenant en couple avec sa meilleure amie de l'ancien temps, il pense que sa vie continuera sans trop de soucis, mais il se trompe. Une chaude nuit d'été, il reçoit un appel téléphonique lui annonçant la mort de Perry. Persuadé qu'il peut aider à trouver et coïncer le meurtrier, Harry essayera de résoudre cette affaire à sa manière.... mais cette dernière n'est pas nécessairement aimé par la police et le meurtrier. Il faut dire également que la personne ayant engagé Perry quelques jours plus tôt, ne s'attend pas à avoir engagé un de ses amis par la même occasion.

Naïf, Harry a tendance à tout croire et prendre au pied de la lettre. Il ment souvent pour se montrer mieux qu'il ne l'est, mais n'a pas un mauvais fond. Il a une grande conviction et un courage qu'il ignore. Il ne comprend pas rapidement les indices qu'on lui met sous le nez et réagit subitement, sans réfléchir, ayant vu trop de films policiers.
Scène pour l'audition:
Aucune audition. Pour la cohérence et respecter un certain équilibre avec le premier film, le rôle sera repris par Robert Downey Jr.

Harmony Faith Lane: Harmony est jouée par Michelle Monaghan.
Voulant devenir une grande actrice, Harmony vivait dans l'Indiana, avec sa jeune soeur. Après que sa soeur ne s'est fait violer à plusieurs reprises par son père, elle décide de lui compter un mensonge et lui dire qu'elle avait été adopté.... ce qui causa le déclanchement d'un drame. Elle partie pour L.A., laissant sa soeur derrière, qui la rejoindra plus tard en pensant avoir retrouvé son père. Après sa mort, Harmony voudra mettre tout ceci au clair et engagera Harry (son ancien ami et maintenant son petit ami), qu'elle croit détective privé, pour résoudre le meurtre de sa soeur. Après la résolution de cette affaire tumultueuse, elle ne croit pas devoir se remettre dans l'action aussitôt, quatre ans après la mort de sa soeur. Harmony était avec son copain lorsque ce dernier reçut l'appel annoncant la mort de Perry, qu'elle considérait comme un grand ami. Elle est déterminée à aider Harry, même s'il ne veut pas de son aide. Elle veut mettre son nez dans cette affaire, et trouver le meurtrier pour que tout ceci ait une fin heureuse.

La jeune femme est déterminée, droite et drôle. Elle aime dire ce qu'elle pense tout haut, n'est pas pudique et est directe. Si elle pense ou veut une chose, elle le laissera sous-entendre clairement.
Scène pour l'audition:
Aucune audition. Pour la cohérence et respecter un certain équilibre avec le premier film, le rôle sera repris par Michelle Monaghan.

Dexter Hawkins: Joué par Jude Law
N'importe quel âge, mais majeur.
Cet homme n'a pas eu une enfance facile, ses parents étaient riches, mais se droguaient et battaient le plus jeune de leur fils et chouchoutaient l'aîné. Dexter a toujours été mis à part, sans savoir pourquoi et un jour, sa famille est partie en le laissant livré à lui même. Bien entendu, ils furent poursuivit pour avoir abandonné leur fils mais, les Hawkins ne furent jamais retrouvé et le plus jeune fut traîné dans de nombreuses familles d'accueil qui ne s'étaient engagé à le prendre uniquement pour toucher l'argent. Adolescent, Dexter commença par des délits mineurs avant de passer à des délits plus graves. Le jeune Hawkins fut envoyé dans la prison de mineurs où il suivit un programme psychologique. Dexter fut libéré de prison, trouva un travail comme imprimeur chez un journaliste, mais son patron ne voulait pas le promouvoir à cause de son casier judiciaire, alors le Hawkins acheta une vieille machine à écrire pour écrire des articles puis, des romans policiers sur le meurtre parfait. Étrangement, les meurtres présentés dans ses articles sont fortement ressemblants à ceux effectués dans la ville.

C'est un homme dure, qui sait que la vie est difficile et qu'il faut s'accrocher à elle pour réussir. Il ne parle pas énormément, aimant le silence. Il ne divulge pas sa vie, car elle le regarde. Il aime les histoires policières, puisqu'elles révèlent le côté sombre de chaque personne.
Scène pour l'audition:
Adolescent, on sait que ce jeune homme fût arrêté pour plusieurs délits mineurs et graves. Lors de son arrivée en prison de réforme, il n'aura pas le choix et devra suivre un suivit psychologique. Comment réagira t-il en sachant que son nouveau patron (chez l'imprimerie), ne voudra pas de lui pour cette raison? Que dira t-il, pensera t-il et fera t-il? À vous de l'écrire sous forme de poste RP ci-dessous pour auditionner.

Derek Bixbi: Joué par Jensen Ackles
N'importe quel âge, mais majeur.
Enfance heureuse, Dereck avait tout pour être heureux, jusqu'au jour où ses parents moururent, dans un incendie. Le coupable n'a jamais été révélé, même si ce dernier sait qu'il en est le responsable, ayant laissé un magot de cigarette allumé entre les coussins d'un canapé.
C'est lui qui a payé pour les crimes perpétrés à Los Angeles. Il a demandé à ce que l'on revoit son jugement, ne cessant de clamer son innocence mais, personne ne l'a écouté. De nouvelles preuves faisant surface, on le libéra sous surveillance. Dès sa sortie, il se tapis dans l'ombre, s'adonnant à des occupations étranges et ''paranoïaques'', d'après l'avis de certains. Il commença une certaine obssession pour les meurtres subvenus à Los Angeles, 20 ans plus tôt. Alors que les crimes reprennent, il est évidement suspecter et quand les policiers inspecteront chez lui, ils tomberont sur le fameux tableau en question avec le nom de toutes les victimes... Autant dire qu'il est dans de beaux draps !

C'est un homme troublé, persécuté et obsédé. Il veut seulement continuer de vivre sa vie, comme il le souhaite et l'entend. Il fuit toujours la police, ne voulant pas se faire arrêter de nouveau, mais est-ce une preuve d'innocence, ou de culpabilité?
Scène pour l'audition:
Alors qu'il pense être foutu, arrêté pour le meurtre de trois personnes en une seule soirée, il est relâché. C'est le directeur de la police qui viendra directement le voir pour l'en avertir, et lui dire qu'il sera quand même sous surveillance. Que dira t-il, pensera t-il et fera t-il avant de sortir de la prison, devant le directeur? À vous de l'écrire sous forme de poste RP ci-dessous pour auditionner.

Maélia Van Shrike: Joué par Eva Longoria
Doit passer pour une femme ayant entre 20 et 40 ans.
Maélia est la soeur de l'une des victimes, Perry Van Shrike et secrétaire au bureau de police. Ce dernier avait été engagé pour trouver un meurtrier ayant opéré, 20 ans auparavant. Après l'annonce de sa mort, elle voudra le venger et trouver le coupable. Malheureusement, elle ne connaissait pas bien son frère. Elle croit, dure comme fer, que c'est Harmony et Harry qui l'ont tué. Elle se liera d'amitié avec eux, dans l'espoir de trouver leur mobile et les faire emprisonner. Par contre, elle tombera sur des articles douteux, parlant de meurtres forts similaires à ceux ayant subvenus le même jour que la mort de son frère. Elle ne croit pas aux coïncidences et voudra éclaircir cette affaire. Elle croit que l'homme ayant été arrêté quelques jours plus tôt et relâché pour manque de preuves doit détenir des informations ou être lié aux meurtres. Elle fouillera dans les dossiers sans permission, curieuse.

Maélia est curieuse, rancunière, prétencieuse, extravertie et entêtée. Elle a toujours raison d'après elle et veut à tout prix le prouver. C'est le genre de femme qui a été trop gâtée dans sa jeunesse, et ne comprend pas que la vie n'est pas toujours simple. Elle est obsédée par Harry et Harmony.
Scène pour l'audition:
Une journée banale, une routine ennuyeuse et un coup de téléphone. Alors que la jeune femme ne parlait plus à son frère depuis dix ans, puisqu'elle n'était pas en accord avec son orientation sexuelle et son choix de carrière, elle apprend sa mort. Ceci la boulverse plus qu'à l'habitude. Elle ne le connaissait presque pas, mais se souvient très bien de lui. Que se passera t-il lors de ce coup de téléphone et comment réagira t-elle avec son interlocuteur, qui vient de lui annoncer le drame par téléphone? À vous de l'écrire sous forme de poste RP ci-dessous pour auditionner.


Dernière édition par PRODUCTRICE le Dim 29 Aoû - 3:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://vie-de-star.1fr1.net

avatar
PRODUCTRICE

Admin
ღ Glamour? :
500 / 500500 / 500
☆ Messages : 704
ღ Popularité : 13487


Destination: My life
About me & my knowledge:

MessageSujet: Re: Kiss Kiss Bang Bang : Nothing to loose, nothing to hide   Ven 25 Déc - 20:28

Petit oublie......

Robert Downey Jr
Michelle Monaghan


Acceptez-vous de reprendre votre rôle?
(question d'être certaine pour ne pas avoir l'air plus folle que je le suis LOL)
Revenir en haut Aller en bas
http://vie-de-star.1fr1.net

avatar
Robert Downey Jr.

    « I´m so insane ▌ I guess. »

ღ Glamour? :
280 / 500280 / 500
☆ Messages : 649
ღ Popularité : 7127
☆ Age : 53
☆ Humeur : Outré


Destination: My life
About me & my knowledge:

MessageSujet: Re: Kiss Kiss Bang Bang : Nothing to loose, nothing to hide   Ven 25 Déc - 23:25

Moi j'accepte.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ☆
I was alone,
Staring over the ledge,
Trying my best not to forget
All manner of joy
All manner of glee
And our one heroic pledge
"I know very little about acting.
I´m just an incredibly gifted faker."
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Jude Law


ღ Glamour? :
200 / 500200 / 500
☆ Messages : 402
ღ Popularité : 6858


Destination: My life
About me & my knowledge:

MessageSujet: Re: Kiss Kiss Bang Bang : Nothing to loose, nothing to hide   Lun 28 Déc - 6:00

  • J'auditionne pour Dexter Hawkins


Citation :
Scène pour l'audition:
Adolescent, on sait que ce jeune homme fût arrêté pour plusieurs délits mineurs et graves. Lors de son arrivée en prison de réforme, il n'aura pas le choix et devra suivre un suivit psychologique. Comment réagira t-il en sachant que son nouveau patron (chez l'imprimerie), ne voudra pas de lui pour cette raison? Que dira t-il, pensera t-il et fera t-il? À vous de l'écrire sous forme de poste RP ci-dessous pour auditionner.

    Que faire de sa vie quand on a passé l'âge de passer son temps sur sur les bancs de l'école? Dexter ne s'était posé cette question au bout de la 768ème réunion de groupe de son suivi psychologique. Son psy aurait sans doute dit que chacun évoluait à son rythme, mais dans le cas d'Hawkins, cela n'avait rien à voir avec une évolution. Cela avait à voir avec du bon sens.
    Ce garçon avait tout vécu, drogue, coups, la rue et avait survécu. Il était un vétéran de l'âge le plus dur de la vie d'un homme de composition normal et d'équilbe mental sain, à savoir l'Adolesence. Rien que pour cela il avait déjà le droit à une médaille. Mais non, au lieu de cela, on l'empettrait dans le bas fond des rouages des dents de scies du système de ce beau pays qu'était l'Amérique. Dexter aurait eu envie d'en rire et de cracher à la figure de Miss Liberty. Tout ce qu'il avait eu dans sa chienne de vie, c'était l'image très clair d'un juge à perruque pouilleuse lancer des jugements ci et là à chacune de ses visites. Et allez cette famille et allez l'autre famille. Jusqu^'à ce que finalement Dexter change de registre. En fait, rien n'avait changé. Il était passé du mot famille au mot "coupable" ce bon juge. Et le voilà qu'il était assis ce bon Dexter, à sa 768ème sessions avec son psy.

    Si seulement il avait été une elle. Peut-être aurait-il été plus enclin a guérir. Mais personne ne pouvait le guérir,parce qu'il n'était pas malade. Il était juste un gars paumé qui ne comptait pas faire plaisir à un système qui voulait sa peau. Alors comme déjà dit, il avait décidé de jouer la carte de l'hypocrisie. Résultat probant, car il termina une semaine plus tard dans un lit d'un motel avec une belle créature en train de rattraper tout le retard qu'il avait eu niveau plaisir. Cigarettes, femmes, alcool. L'équation parfaite pour se remettre dans le bain de la vie. Enfin, ça c'était le plus simple dans la partie. Restait plus qu'à se caser quelque part. Un métier qui payait bien , où il pouvait de préférence fumer, matter de beaux spécimens et avoir une oreille trainante un peu partout. C'était pas gagné. Vraiment pas. La première fois, il se fit virer à coup de pied d'un établissement coco-dancing...et pourtant il n'avait donné qu'une fessée à une danseuse ...qui se trouvait être la fille du patron chez qui il passait l'entre-vue. La deuxième fois, il passa une entrevue pour une place de bibliothécaire....mais là encore...semblait-il on appréciait pas le fait qu'il regarde dans le décolleté de ses dames avec la loupe de table. Ce fut par hasard, les fesses contre le macadam froid, pestant contre son ex-employer qu'il vit le saint graal ou plûtôt une vague idée, tomber du ciel. C'était une annonce. Elle parlait d'un post d'imprimeur dans un journal que même lui connaissait et pour cause, quand il était en prison, il avait l'habitude d'emballer la cam dedans. Il affectionnait pour cela surtout les pages annonces mortuaires pour le faire. Empli d'un nouvel entrain naissant, Dexter se redressa, annonce en main.

    L'entretien avec son futur peut-être patron ne se passa pas si mal. Enfin, Dexter pensait cela, car il avait réussi à mettre les pieds dans le bureau du chef tout en y restant plus de 2 secondes. Imprimeur, c'était un métier de...mais Dexter n'avait pas vraiment le choix. Il avait besoin de fric et ce rapidement, alors il n'allait pas faire de chichi sur le travail à faire...après peu-être, mais pas maintenant. Maintenant il devait sourire comme un débile mental et faire ne sorte que son nom figure sur un CDI de préférence. Le problème avec ce genre d'entretien, c'est que l'on peut être le plus détendu du monde, l'on parait toujours avoir quelque chose de coincé entre les miches. Ce qui donnait cet air pincé et ces sourires forcés que Dexter ne maitrisait pas du tout. Mais cela ne semblait pas géner son compère. En fait, cet homme , ne semblait même pas le voir en tant que personne. C'était un véritable boss....une chemise bleue clair, un pantalon tenu par des bretelles, des lunettes, une cigarette dans le bec, une calvicie mal cachée par une mèche de cheveux exprès laissé poussée pour être rabattue de l'autre côté. Inutile de demander son nom, Dexter n'avait nullement envie de le retenir ni de l'entendre. Ce n'était pas important, vu qu'il l'appellerait soit boss, soit sa***d . Tout dépendait de la réponse qui allait sortir. Il crut un instant à un oui, mais vint la question qui brisa toute leur évolution d'intimité presque perverse. Il vit l'homme en face de lui se tendre, sa mine se tordre quand il dut par la force des choses mentionner son léger écart aux conséquences assez longues pour sa tête.

    Dexter lut sur les lèvres de l'homme les 3 lettres qu'il avait lu sur tant de bouche. Quand il était petit, adolescent et maintenant adulte. Il devait être une personne à non. Il en récoltait tellement qu'il se demandait si ce n'était pas des oui dissimulés sous des non pour le faire douter et le mener à laisser tomber. Il ne fut pas outré par ce non cependant. Il pouvait très bien comprendre qu'on ne veuille pas de lui. Il ne voudrait pas de lui-même s'il avait le choix. Mais quand on a pas le choix, on doit faire avec ce qu'on a.


    "Mon cher monsieur XY...ne vous froissez donc pas si je ne retiens point votre nom qui se rapporte au ramage si flatteur de votre stature..."

    Il se demanda un instant avant de poursuivre si c'était le suivi psychologique ou son séjour en prison qui l'avait poussé à ce refus.

    "Mais je tenais à ce que vous sachiez mon bon monsieur que point d'homme ici n'est aussi saint d'esprit que ma personne...vous passez là à côté d'une main d'oeuvre de qualité...nous pauvres forçats de la vie aimons avoir les mains dans l'encre...cela permet d'écrire notre histoire de misérable...mais sachez aussi mon bon monsieur que votre non pourrait bien me mener à venir chez vous par une nuit étoilée, couteau à la main dans la noble tâche de vous trancher la gorge...ne le prenez pas personnellement....mon bon monsieur...mais il se trouve que nous sommes dans un pays qui fait ses lois tout en étant sous la sainte coupole de cette p**te de démocratie...et que menez un avocat à votre porte ne ferait qu'enliser l'amertume que j'éprouve en cet instant..."

    Dexter se redressa. Il aimait s'adresser aux gens comme quelqu'un de complètement décalé. Mais il fallait dire aussi que Dexter jouait. Il jouait avec le feu en appuyant simplement ce que le petit crane chauve était en train de penser. Il se donnait des airs de fou allié , sachant pertinémment qu'il ne ferait rien contre la vie de ce pauvre monsieur. C'était trop de travail de commettre un meurtre, surtout pour le faire dans les règles de l'art. Cela prenait du temps et il était sûr que ce chef là, gâcherait toute son execution avec des couinements insupportables.

    "Comme vous ne voulez pas de moi...et bien je vais vous laissez"

    Il se leva , prit ses affaires, serra la main de son finalement non futur employer et juste sur le pas de la porte fit un signe de gorge tranchée accompagné d'un "crouic" bien placé. Il était persuadé de ne pas pouvoir effrayer un homme comme celui-là. Si la troisième loi de Newton pouvait s'appliquer à une conversation, alors une phrase, pensée ou tout autre expression pourrait exister s'il existe son opposé. En l'outre savoir qu'il y aurait une éventualité que Dexter puisse heurter l'homme derrière son bureau, l'emplissait assez de joie pour siffler joyeusement tout en quittant les locaux. Il n'avait pas besoin de ces crétins...il pouvait très bien se débrouiller en mettant tout en oeuvre pour que ses idées restent inoffensives et sur papier.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ☆


A stranger's light comes on slowly
A stranger's heart without a home
You put your hands into your head
And then it's smiles cover your heart
Revenir en haut Aller en bas
http://redcarpet.newstarforum.com/forum.htm

avatar
Michelle Monaghan


ღ Glamour? :
200 / 500200 / 500
☆ Messages : 232
ღ Popularité : 6792
☆ Localisation : Tout près de RDJ
☆ Humeur : Amoureuse


Destination: My life
About me & my knowledge:

MessageSujet: Re: Kiss Kiss Bang Bang : Nothing to loose, nothing to hide   Lun 28 Déc - 7:14

c'est bon pour moi aussi! round

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ☆

    Le verbe aimer...Je peux le conjuguer...mais seulement avec toi...
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Eva Longoria


ღ Glamour? :
280 / 500280 / 500
☆ Messages : 753
ღ Popularité : 7127


Destination: My life
About me & my knowledge:

MessageSujet: Re: Kiss Kiss Bang Bang : Nothing to loose, nothing to hide   Lun 11 Jan - 7:54

J'auditionne pour le rôle de Maélia Van Shrike.

Tenant le récepteur du téléphone d’une main tremblante, Maélia ne réussit à sortir aucun son de sa bouche. C’était une abominable nouvelle et elle n’arrivait tout simplement pas à y croire. Un rêve, oui….c’était sûrement un rêve. Un horrible cauchemar qui avait décidé de lui gâcher son sommeil. Mais il fallait être logique, elle savait bien qu’elle ne dormait pas et que les paroles de son interlocuteur étaient sérieuses. Un frisson parcourra le long de sa colonne vertébrale, elle était sous le choc. Incapable de prononcer le moindre mot, elle ferma les yeux quelques instants comme pour l’aider à digérer la terrible nouvelle. Seul des signes de tête pouvaient prouver qu’elle était bien à l’écoute de son interlocuteur téléphonique. Le détective à l’autre bout du fil devait sûrement comprendre que les mots étaient bien inutiles dans une situation pareille puisqu’il n’eut pas l’air de se plaindre de son silence non plus. Ce n’est que lorsqu’il raccrocha son récepteur, qu’elle prit soudain conscience qu’elle devait aller s’asseoir avant de perdre conscience, elle se rendit donc, sans trop se rendre compte de se qu’elle faisait vraiment, dans la pièce voisine.

Assise droite comme un piquet sur le canapé du salon, Maélia avait le regard plongé sur l’écran noir de sa télévision éteinte. Son frère aîné Perry avait été retrouvé sans vie et elle ne le réalisa pas encore tout à fait. C’était un meurtre, lui avait confirmé le détective, mais ça….elle s’avait bien qu’un jour ou l’autre, elle aurait à allé identifier son cadavre à la morgue puisqu’il exerçait un métier à haut risque. Il était détective privé, non mais….il fallait le faire quand même! Maélia n’avait jamais été d’accord avec le métier de son frère. Il avait causé bien des soucis à leurs parents lorsqu’ils étaient encore en vie. Grâce au ciel, elle n’aurait pas à aviser ses parents de la macabre découverte de leur fils. Avait-il quelqu’un dans sa vie? Elle ne le savait même pas. Il fallait dire qu’elle ne l’avait pas beaucoup fréquenté durant ces dernières années. Combien de temps déjà? Huit ans peut-être! Non…à bien y penser, cela faisait au moins dix ans qu’elle n’avait eut de ses nouvelles. Mais ne disaient-ont pas dans son patelin; Pas de nouvelles, bonnes nouvelles, du moins, jusqu’à présent. Le dernier petit copain de Perry se nommait Carl, en tout cas…c’était le prénom du dernier et du seul qu’elle avait rencontré. Est-ce qu’il était encore dans la vie de son frère? Elle n’en était pas certaine. Dix ans, c’était quand même tout un bail. De plus, Maélia n’avait jamais crut qu’une relation homosexuelle pouvait durée longtemps. Elle était bourrée de préjugé sur bien des sujets. Puis comme de raison, elle essayait toujours de se former un esprit plus large sur les choses de la vie, mais sur l’homosexualité, elle était ferme sur ce point; c’était tout à fait contre nature, même anormal comme sentiment. Un homme ne pouvait pas aimer un autre homme, c’était complètement insensé. Bon…Ça n’avait plus vraiment d’importance maintenant, Perry n’était plus de ce monde. Trop choqué, pour ne pas dire défaites complètement, par l’annonce de cette mortalité, elle n’avait pas versé une seule larme. Non…pas une seule, pourtant dieu en était témoin qu’elle avait de la peine, même beaucoup de peine, mais ses yeux restaient secs et sans expressions apparentes. Juste un regard nul et sans joie. Juste une manière de souffrir en silence. Juste sa façon à elle seule de ressentir les choses. Qui avait bien put décider que Perry avait déjà trop vécu? Mais qui avait prit la décision de mettre fin à ses jours aussi brutalement, qui? Ne sachant pas grand-chose sur son frère depuis ces dix dernières années, il lui était bien difficile d’en savoir plus sur ce meurtre, mais elle se promettait bien de chercher à fond sur les gens qu’ils fréquentaient. Il faudrait qu’elle fouille dans son passée ainsi que son présent, et cela lui prendrait un temps fou, mais aucune importance, elle lui devait bien cela. Il était son frère après tout. Bon…c’était certain que les policiers n’allaient pas passer ce meurtre sous le silence, ils travailleraient d’arrache pieds pour trouver l’assassin. De son côté, elle avait bien l’intention de faire de même, puis de toute manière, c’était même essentiel qu’une personne de la famille puisse venger la mort d’un des leurs. Si son frère avait été capable de s’initier dans la vie dans des gens sans l’ombre d’une méfiance de qui que ce soit et cela…juste pour apprendre des choses intéressantes sur eux, elle pourrait aussi bien en faire autant et même mieux qu’il ne devait le faire en plus. Maélia était douée dans tout ce qu’elle entreprenait après tout. Elle n’avait nullement besoin que quelqu’un lui confirme cette constatation sur elle-même, elle le savait voilà tout!


Pas agréable comme sortie, mais il fallait bien que quelqu’un aille à la morgue à présent. Elle n’avait pas été très présente dans les dernières années de vie de son frère, mais elle allait remédier à cette situation pas plus tard que maintenant. Elle allait être auprès de lui pour la suite des événements qu’il aurait à subir. Plus du tout présent de corps, mais sûrement là d’esprit, il allait être fier d’elle puisqu’elle ne le laisserait plus tomber. L’élégante jeune femme se leva sur ses pieds, puis se rendit vers la petite table de bois à l’entrée de son luxueux appartement, pour y prendre son sac et ses clefs de voitures de sa main droite, pendant que celle de gauche était occupée à essuyer une larme qui perlait sur sa joue.


[HJ] Je tiens à préciser que l'opinion donnée sur l'homosexualité dans ce texte est strictement par rapport au rôle du personnage de Maélia.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ☆
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Jensen Ackles

    ▌▌Jensen; a true guy

ღ Glamour? :
220 / 500220 / 500
☆ Messages : 177
ღ Popularité : 6802
☆ Age : 40


Destination: My life
About me & my knowledge:

MessageSujet: Re: Kiss Kiss Bang Bang : Nothing to loose, nothing to hide   Lun 18 Jan - 14:28

    J'auditionne pour le rôle de Derek Bixbi.

    Citation :
    Alors qu'il pense être foutu, arrêté pour le meurtre de trois personnes en une seule soirée, il est relâché. C'est le directeur de la police qui viendra directement le voir pour l'en avertir, et lui dire qu'il sera quand même sous surveillance. Que dira t-il, pensera t-il et fera t-il avant de sortir de la prison, devant le directeur? À vous de l'écrire sous forme de poste RP ci-dessous pour auditionner.

    Assis sur le sol froid d'une cellule, Derek tenait sa tête entre ses mains. Cela faisait quelques heures maintenant qu'il croupissait entre ces trois murs et une grille lugubres, à se remémorer ce qu'il avait fait exactement ces dernières vingt-quatre heures afin d'avoir un alibi imparable devant le juge mais, à la place, des flashbacks insoutenables vinrent troubler ses pensées. Il avait comme l'impression d'avoir fait un bond de quelques années en arrière, alors qu'il se trouvait dans la même cellule et qu'on venait tout juste de l'emprisonner pour des meurtres qu'il n'avait pas commis. Derek s'était toujours demandé pourquoi le sort avait décidé de s'acharner sur lui, il avait toujours été un honnête homme sauf peut-être ce fameux incendie qu'il avait provoqué et qui avait tué ses parents...

    La Justice Divine le faisait payer pour tous les péchés qu'il avait commis. Cette cellule n'était pas un endroit pour lui. Il était innocent mais, personne ne voulait le croire. C'était comme ci de grosses flèches lumineuses étaient pointées dans sa direction et qu'un projecteur s'allumait pour l'éblouir en pleine figure... C'était une représentation assez imagée de ce qu'il ressentait à chaque fois qu'il était enfermé pour quelque chose qu'il n'avait pas fait. On le désignait coupable à cause des faits qui s'étaient produits quelques années plus tôt et à chaque fois, cela lui donnait l'impression de recevoir une belle claque en pleine figure dont il gardait encore les traces de doigts. Si personne ne le croyait présentement, c'était à cause de ce maudit panneau d'affichage découvert chez lui avec toutes les coupures de presse qui parlaient des meurtres qu'il avait soit-disant commis alors qu'il n'était qu'un gamin.

    A contrario de l'homme qui tombe à pique, Derek était plutôt le type qui se retrouve là où il ne faut pas, quand il ne faut pas ! Il avait passé des années de sa vie à croupir en prison, c'était logique qu'il veuille connaître celui qui était à l'origine de tout ses malheurs ! Mais non, les policiers n'avait pas cherché à comprendre, ils avaient jugé que Derek était encore dans sa folie meurtrière et qu'il collectionnait ces coupures de presse comme des trophées. A peine était-il sortie de prison qu'il allait y être expédié... L'univers carcéral était un enfer et il n'avait pas envie de devenir la poupée d'un homme en manque de sexe ni même de se faire casser la figure par les plus bodybuildés d'entre les prisonniers.

    Une fois de plus, des flashbacks s'imposèrent à lui... Il se souvenait de ce qu'il s'était passé en prison mais, fut interrompu par le bruit d'une grille qui s'ouvre, un bruit qui lui était très familier et qui avait remplacé le chant des oiseaux. Derek enleva ses mains de sa tête et posa ses avant-bras sur ses cuisses, jetant un coup d'œil à son visiteur sans prendre la peine de se redresser complètement. Un sourire un brin moqueur et amer étira ses lèvres gercées par le manque d'hydratation...

    « Le directeur du service carcéral en personne... Comme on se retrouve. Vous avez maigri depuis la dernière fois. J'espère que vous venez m'apportez à boire. »

    « Non Derek, pas cette fois-ci. »

    « Même pas une orange ? Une lime pour scier les barreaux ? »

    Le directeur fit mine de l'ignorer.

    « Je ne vois pas en quoi c'est dramatique d'apporter à boire aux prisonniers. On a le droit de passer un coup de fil à un avocat mais, on est pas fichu de nous apporter un gobelet d'eau alors que la fontaine est juste à l'entrée. » s'énerva Derek qui avait la bouche sèche.

    « Vous irez le chercher vous même. On vous libère mais, vous serez tout de même sous surveillance. »

    Deux gardes entrèrent et lui enlevèrent les menottes, le réflexe du prisonnier fut de se masser les poignés. Par la suite, on l'aida à se relever en le prenant par les épaules, comme s'il ne pouvait pas le faire lui-même.

    « Quelqu'un avec un minimum d'intelligence n'aurait pas dit qu'il me surveillait s'il me laissait sortir mais, il faut dire que niveau discrétion, vous avez encore du travail à faire. »

    Cette réflexion lui coûta un coup de matraque dans l'estomac par l'un des gardes, le forçant à se courber et à gémir de douleur. En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, il se retrouva éjecter dehors et atterri mollement sur le trottoir du commissariat.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
PRODUCTRICE

Admin
ღ Glamour? :
500 / 500500 / 500
☆ Messages : 704
ღ Popularité : 13487


Destination: My life
About me & my knowledge:

MessageSujet: Re: Kiss Kiss Bang Bang : Nothing to loose, nothing to hide   Ven 22 Jan - 0:26

Vous avez jusqu'au 24 Janvier 2010 pour postuler pour un rôle dans ce film, vu qu'il y a au moins une audition pour chaque personnage de fait!
Revenir en haut Aller en bas
http://vie-de-star.1fr1.net

avatar
PRODUCTRICE

Admin
ღ Glamour? :
500 / 500500 / 500
☆ Messages : 704
ღ Popularité : 13487


Destination: My life
About me & my knowledge:

MessageSujet: Re: Kiss Kiss Bang Bang : Nothing to loose, nothing to hide   Lun 25 Jan - 20:35

Toutes les auditions ont été pris en compte! Vous aurez bientôt les résultats!
Revenir en haut Aller en bas
http://vie-de-star.1fr1.net


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kiss Kiss Bang Bang : Nothing to loose, nothing to hide   

Revenir en haut Aller en bas
 

Kiss Kiss Bang Bang : Nothing to loose, nothing to hide

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vie de Star :: •AUDITIONS :: ]] LES AUDITIONS ::EN TOURNAGE::-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit