AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FERMETURE DU FORUM
bonne continuation à tous!

Partagez | 
 

 Une frite, pas plus PV RDJ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Megan Fox
Megan Fox


ღ Glamour? :
200 / 500200 / 500
☆ Messages : 177
ღ Popularité : 6866
☆ Humeur : toi, tu vas comment?


Destination: My life
About me & my knowledge:

MessageSujet: Une frite, pas plus PV RDJ   Jeu 21 Jan - 19:08

D'avant en arrière. D'arrière à l'avant. Cela allait bientôt faire 10 minutes que Megan se balançait sur sa chaise, devant l'une de ses fenêtres, à attendre que son voisin, c'est à dire Jude Law, ne se décide de sortir de chez lui. Avec un air découragé, la jeune femme décida de se lever tranquillement pour aller chercher un jus d'orange sans pulpes, le seul qu'elle se permettait de prendre durant la journée. Depuis qu'elle était toute petite, Megan se permettait quelques petits extras mais ne faisait rien pour nuire à sa santé, selon elle. Toujours selon elle, prendre plus d'un demi café par jour, pouvait nuire à toute forme de santé intelligente sur Terre. Prendre également quelques bouchées de pain pouvait nuire à la bonne formation des os. Megan n'avait pas réussit son diplôme en science humaine ni de la nature...ne comprenant pas pourquoi, cependant. Elle avait fait de gros efforts avec son professeur mais n'avait pas réussit à avoir la moyenne, même si elle avait du lui faire de beaux yeux pour graduer le reste de ses cours. À la fin de l'année, cette dernière avait appris que son professeur de sciences avait d'autre attirance, comme celle des hommes. Megan l'avait mal pris mais avait décidé de garder le tout pour elle-même, ne voulant pas rire de l'homme en qui elle avait eut confiance pendant toute une année.

Verre à la main, elle regarda Jude partir tranquillement et prendre sa voiture. Bon sang qu'il pouvait être sexy lorsqu'il le voulait...et présentement, il le voulait souvent...et à mort. Megan échappa son verre, renversant le contenu sur son tapis de couleur bleu foncée. Elle regarda son dégât, mais décida de ne rien tenter pour enlever la texture désagréable. Elle allait essayer de l'essuyer un peu plus tard. De toute façon, c'était déjà sali, elle n'allait pas en faire tout un drame, ce n'était pas comme si le tout s'était renversé sur son joli pull Chanel, d'un prix exorbitant. Un pull Chanel? Depuis quand Megan avait un pull Chanel sur le dos? Ha oui! Depuis qu'elle avait fait les boutiques, où elle avait rencontré Gérard Butler et avait décidé d'essayer quelque chose de nouveau, pour prouver à l'acteur qu'elle pouvait être différente du jour au lendemain. Dès le lendemain qu'elle avait fait cette rencontre, elle avait décidé de prendre les grands moyens et de retourner au magasin pour prendre quelques effets personnels qui pouvaient bien plaire à cet homme un peu enfantin sur certaines choses. Pas grand chose mais un peu plus que Megan. Peut-être pas, mais c'est toujours l'intention qui compte, quoi qu'il puisse arriver.

Dévalant les marches qui l'emprisonnaient du deuxième étage depuis plusieurs minutes, Megan se dirigea vers la porte d'entrée, replaçant ses cheveux vers l'arrière pour montrer à ses voisins qu'elle avait prit le temps de se préparer et non qu'elle venait de courir le marathon pour ne pas perdre la voiture de Jude de vue. Megan ouvrit la porte et sortit tranquillement, un sourire dessiné sur ses lèvres. Personne en vue, comme toujours. Elle avait toujours espéré pouvoir sortir de chez elle et voir des tonnes de personnes défiler pour avoir un autographe, des hommes vêtus de leur plus beau habit pour prendre de ses nouvelles, lui offrant des roses rouges, ainsi que des photographes rassemblés devant sa porte. Toujours personnes pour prendre de ses nouvelles, sauf sa nouvelle voisine qui la prenait pour une actrice peu connu, quelqu'un qui avait joué dans un film à petit budget et qui n'avait pas fait long feu sur le tapis rouge...puisque celle-ci n'y avait même pas été, ce qui était tout le contraire de Megan. Cette dernière avait eut la chance d'y aller une fois lors du film Transformeur et elle savait très bien qu'elle allait y retourner dans les mois qui allaient arriver, comme toujours. Megan espérait pouvoir avoir son étoile bien en vue sur la grande rue et prétendre être la parfaite petite amie, celle qui n'avait aucun problème de comportements et qui n'avait que rarement des sautes d'humour intenses. Elle voulait passer pour la charmante petite princesse des rêves et non pour le démon que tout le monde voulait fuir puisqu'elle avait une mauvaise réputation.

Prenant les grands moyens, Megan décida de sauter à sa voiture et la démarra sans attendre, avant même d'avoir mis sa ceinture de sécurité. Elle n'allait prendre tout son temps pour suivre les règles de la route puisque Jude venait tout juste de tourner le coin de la rue et Megan n'avait pas envie de le perdre de vue, encore une fois. Depuis le début du mois, la jolie jeune femme avait fait des efforts pour suivre intensément cet acteur et maintenant qu'elle pouvait savoir où celui-ci passait ses dimanche après-midi, elle n'allait pas cracher sur cette idée. Elle avait passé plusieurs jours devant sa fenêtre à attendre que Jude puisse sortir de chez lui et qu'il essaie de contacter quelqu'un à qui elle tenait beaucoup, quelqu'un comme Robert Downey Jr. ou un acteur de haut niveau. Si les médias pouvaient la voir avec quelqu'un de connu comme lui, elle allait pouvoir montrer qu'elle n'était plus la petite princesse immature d'avant, qu'elle avait fait des choix dans sa vie et qu'elle détestait devoir répéter ses fautes. Elle n'avait qu'une seule vie à vivre et allait essayer de la vivre au maximum.

Tournant à droite, la jeune femme commença à jurer tout bas. Encore perdu Jude...comme depuis le début du mois. Megan avait eut une petite idée pendant la matinée, mais avait décidé de tenir le tout à son plus mort, ne voulant pas effrayer encore plus l'acteur. Elle avait pensé lui écrire quelques mots, lui indiquant qu'il lui dise à quel heure il sortait de chez lui et lui mentionner, par la même occasion, l'endroit de tous ses déplacements. Le tout aurait certainement put marcher, mais Megan avait pensé à une petite chose qui ne le pouvait pas. Si jamais elle allait porter ce petit morceau de papier dans la boîte aux lettres de Jude, celui-ci allait certainement la voir agir et allait se poser des questions. Le tout devait rester secret pour que celui-ci ne puisse pas prétendre qu'elle était complètement accrocs à lui et à ses amis. Elle allait uniquement signer: l'une de tes voisines, et Jude n'allait y voir que du feu. De toute façon, l'acteur habitait sur un coin de rue et n'avait que Megan comme voisine, le tout n'allait pas être très difficile pour la retracer.

Megan décida de s'appuyer sur son volant, cherchant une idée. Elle avait eut des tonnes d'idées pendant qu'elle attendait de voir Jude sortir de chez lui mais maintenant, le noir le plus total était là, brûlant chacune de ses pensées. Burger King...lentement, la jeune femme se releva et décida de suivre son instinct. Elle avait vu bien des fois Robert Downey Jr. à ce restaurant les dimanches et maintenant, Megan se demandait s'il n'avait pas rendez-vous avec son ami, Jude. Peut-être que oui, peut-être que non. Normalement, Megan se serait dirigée vers le restaurant mais aujourd'hui, cette dernière décida de prendre son temps. Elle ne voulait pas arriver avant Robert ou Jude, prendre une table, voir les deux acteurs arriver ensuite et s'installer plus loin d'elle. Elle ne voulait pas rester seule à une table sans manger, puisqu'elle venait tout juste de prendre une gorgée de jus d'orange. Megan ne voulait pas nuire à son aliment tout de même, elle tenait à rester en santé et ne pas prendre aucune calorie qui n'était pas calculé durant la journée même. Si jamais elle décidait de prendre une frite, elle allait devoir annuler son demi café pour la soirée, c'était affreux.

Laissant sa voiture dans le stationnement à l'entré du Burger King, Megan se dirigea à l'intérieur. Elle n'avait pas l'habitude de fréquenter les restaurants où il n'y avait aucun portier et où il fallait se servir au comptoir et non qu'un serveur puisse venir prendre la commande, à la table. Service 5 étoiles, Burger King ne connaissait pas? Dommage. Megan décida de passer devant les quelques tables dispersées ici et là et découvrit un homme, seul à une table. Celui-ci avait l'air concentré sur quelque chose, ce qui n'inquiéta pas la jeune femme. Elle s'approcha silencieusement de la table et déposa ses jolies fesses sur le banc.


''J'espère que tu n'attends personne. Si tel est le cas, et bien désolée, j'ai pris la place.''
Revenir en haut Aller en bas

Robert Downey Jr.
Robert Downey Jr.

    « I´m so insane ▌ I guess. »

ღ Glamour? :
280 / 500280 / 500
☆ Messages : 649
ღ Popularité : 7273
☆ Age : 53
☆ Humeur : Outré


Destination: My life
About me & my knowledge:

MessageSujet: Re: Une frite, pas plus PV RDJ   Mer 27 Jan - 6:59

Robert n'avait qu'un seul vrai réconfort après d'après passé sa journée à parler avec son agent, c'était d'aller manger au seul restaurant servant des hamburgers qu'il appréciait. Il avait souvent changé d'agent, mais depuis maintenant cinq ans, il avait le même. Un homme gentil, mais qui ne savait pas quand cesser de parler et quand c'était le temps de s'en aller. Il l'aimait bien, mais aimait encore plus la tranquillité qui arrivait après les discussions avec lui. Chacun avait besoin d'un moment avec soit même pour réfléchir et pour faire le point. Pour Robert, c'était chaque Dimanche, au Burger King. Il s'installait toujours au même endroit, presque toujours à la même heure et prenait toujours la même chose. On ne brisait pas facilement ses routines. Il avait subit une semaine des plus chargées, non pas par des tournages, mais plutôt par des interviews et des conventions. Entre tout ce remue-ménage, il avait dût subir plusieurs lettres étranges de la part d'un anonyme. Il avait déjà une idée sur la personne qui s'amusait à monopoliser sa boîte aux lettres, mais Robert ne désirait pas s'avancer trop vite sans en avoir la certitude. La personne à laquelle il était entrain de songer, le suivait quelques fois durant les jours de semaine et l'appelait aussi chez lui, sans gêne. Il ne la connaissait pas intimement, seulement de nom et de visage, pour avoir vu un ou deux films la mettant à l'affiche.

Il n'avait pas envie de devoir demander une restriction pour qu'elle le laisse tranquille, mais savait que si cela continuait, il n'allait pas tellement avoir le choix. Mais avant de faire quoi que se soit, il devait s'assurer que c'était bien elle qui continuait de lui envoyer des lettres, anonymement. Il y avait tellement de fans à problèmes, qu'on ne pouvait être sûrs de rien. C'était peut-être même un homme, ayant une autre langue maternelle, on ne pouvait pas le savoir. S'il avait réfléchit deux minutes à ce dont il était entrain de penser, il n'aurait pas essayé de mettre tout cela au clair à l'instant. Tout le monde savait que c'était lorsqu'on pensait à une personne qu'on la voyait arriver, même quand on ne désirait pas la voir. Ne comprenait-elle pas qu'il avait besoin de ce petit moment de tranquillité? Si c'était bien d'elle que venait toutes ces lettres, non elle ne comprenait rien. Il lui avait pourtant clairement indiqué au téléphone la dernière fois qu'il espérait qu'elle ne le rappelle pas et qu'elle le laisse en paix. Megan était entêtée. Chez certaines personnes c'était un compliment, mais chez d'autres, un handicap.


Citation :
''J'espère que tu n'attends personne. Si tel est le cas, et bien désolée, j'ai pris la place.''

Le hamburger dans la bouche, il arrêta de mâcher et la regarda prendre place devant lui, comme s'ils étaient des amis de longue date. S'il lui disait qu'elle venait de s'installer sur son ami imaginaire, est-ce qu'elle allait le croire? Non, elle allait simplement répliquer: dommage pour lui! Robert déposa sa nourriture dans son plateau, puis s'empara d'une serviette pour essuyer sa bouche avant de parler. Comment lui faire poliment comprendre qu'elle devait le laisser en paix une bonne fois pour toute?

- On se connait?

C'était la meilleure chose à dire pour l'instant. Elle lui téléphonait toujours, lui envoyait des messages, mais ils ne s'étaient jamais croisés avant aujourd'hui et il ne lui avait jamais adressé la parole avant non plus. Cela avait peut-être une petite chance de la rendre mal à l'aise, mais il en doutait. Elle ne devait pas être le genre de femme qui se laissait avoir ainsi, facilement. Si elle voulait savoir ou lui dire quelque chose, elle n'allait pas se gêner seulement parce que l'acteur ne lui faisait aucune belle manière.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ☆
I was alone,
Staring over the ledge,
Trying my best not to forget
All manner of joy
All manner of glee
And our one heroic pledge
"I know very little about acting.
I´m just an incredibly gifted faker."
Revenir en haut Aller en bas

Megan Fox
Megan Fox


ღ Glamour? :
200 / 500200 / 500
☆ Messages : 177
ღ Popularité : 6866
☆ Humeur : toi, tu vas comment?


Destination: My life
About me & my knowledge:

MessageSujet: Re: Une frite, pas plus PV RDJ   Dim 14 Fév - 17:22

Donc, si Megan aurait put lire dans les pensés de Robert, elle aurait bien vite remarqué que celui-ci pensait à elle. Peut-être pas tellement en bien mais tout de même, il pensait à elle. Parler de moi en bien ou en mal, je m'en moque...tant que vous parlez de moi, c'est bien! Megan aurait été ravie de voir que cet homme au visage angélique en ce moment pouvait prendre quelques instants de son précieux temps pour penser à elle et même réfléchir à une manière de lui faire comprendre quelque chose de sérieux. Rêver n'est pas fait uniquement que pour les idiots puisque maintenant, Robert rêvait silencieusement. Rêvait-il d'elle également tard le soir, avant d'aller au lit? Certainement! Megan pensait à lui sans cesse, même si pour l'instant, elle vivait une petite relation avec un autre acteur. Rien de bien intéressant, uniquement quelques petits baisers ici et là pour montrer aux autres hommes qu'elle n'était pas entièrement disponible mais qu'elle ne vivait pas le grand amour avec cet homme, mieux connu sous le nom de Ryan Reynolds, et montrer aux femmes de son entourage qu'elle était en couple avec l'un des acteurs les mieux payés et des plus mignons depuis le début de l'année. Les sondages avaient été très clairs à ce niveau. Ryan était séduisant et ses rôles dans les comédies romantiques ne pouvaient que l'aider à grimper les échelons. Pour Megan, elle avait reçu le nom de l'actrice la plus sexy mais qui ne savait pas se tenir en public, la pire actrice de l'année à vrai dire. À côté de Paris Hilton, cette dernière ne lui arrivait pas à la cheville. Pour le moment, la jolie brune s'en moquait beaucoup. Elle avait souhaité devenir actrice non seulement car elle avait un joli sourire mais bien parce qu'elle avait un joli corps soigné. Elle ne voulait pas paraître pour une personne méchante mais elle savait très bien que personne ne pouvait la battre à ce petit jeu. Megan aimait faire du tort aux autres et gagnait toujours haut la main. Elle souhaitait quelque chose et l'avait quelques minutes après une petite crise de larme inventée de sa part. Les gens n'étaient pas capable de la voir pleurer et avec raison.

Robert était l'une des seules personnes qui pouvaient vraiment faire battre les cils de la jolie actrice. Lorsqu'elle était entrée dans le restaurant, la jeune femme avait remarqué que celui-ci était assez discret, entouré uniquement de quelques tables vides, et était complètement loin des autres. Pourquoi? Il était célèbre et assez riche pour se mèler aux autres, pas vrai? Megan avait même lu dans quelques magasines que Robert Downey Jr était l'un des acteurs les mieux payés et des mieux aimés cette année, alors pourquoi se cacher des autres et aller dans un restaurant comme celui-ci? Ne connaissait-il pas les repas au saumon fumé et à la salade soupoudrée d'une vinaigrette en basse calories? Certainement pas, puisqu'il était là et non là-bas. Peut-être que Robert avait besoin d'un coup de main pour se sortir de ce mauvais passage. Il avait peut-être eut un peu peur des autres aux autres restaurants, sachant qu'il n'allait pas rester seul...même s'il était dans son coeur! C'était bien ça qui faisait peur au charmant acteur. La peur de montrer qu'il était célibataire devant des tonnes de fans et d'amis. Mais maintenant que Megan était là, il n'avait plus aucune raison d'avoir peur. S'il le fallait, et Megan allait le faire uniquement parce que c'était lui et personne d'autre, elle allait le prendre par la main et l'aider à surmonter cette dangereuse épreuve. Ils allaient y arriver à deux, lentement mais surement.

Sachant que dans peu de temps elle allait le prendre par la main et le diriger vers le droit chemin, Megan soupira tranquillement. Elle était assise devant lui depuis un certain maintenant et l'acteur ne lui répondait pas. Il se contentait de la regarder comme si elle descendait de la planète Saturne et non comme si elle était la plus belle créature qu'il n'avait jamais vu. Il s'assuya la bouche avec une serviette en papier et Megan dut se retenir assez fortement pour ne pas sauter sur la dîte serviette et l'installer dans son coffre de collection, tout juste à côté de la gomme à mâcher de Jude Law, laissée par terre ce vendredi après midi et du mouchoir qu'avait utilisé Shia Labeouf lors du tournage de Transformeurs. NON, Megan n'était pas complètement folle, uniquement un peu harcelante avec les hommes qu'elle appréciait. Mais comme elle appréciait presque tous les hommes, elle avait un sérieux problème qui n'en était pas un pour elle, pour l'instant, du moins.

Citation :
- On se connait?

Megan lui sourit sachant qu'elle pouvait jouer à ce petit jeu pendant des heures avec lui. Il savait certainement à qui il avait affaire puisqu'elle faisait partie des célébrités des plus connues ce dernier mois, dernière bien des femmes mais elle était tout de même là, classée parmi les 3 000 candidates choisies. Megan cligna plusieurs fois des paupières avant de se remettre à parler. S'il ne l'avait pas encore replacé, ce n'était pas son problème à elle mais plutôt le sien. S'il n'était pas capable de comprendre qu'une femme pouvait faire bien des choses uniquement pour lui adresser à la parole, c'était son problème à lui et non le sien, à elle. Elle vivait pour lui depuis plusieurs jours mais elle n'allait pas le lui dire. Elle regardait parfois dans la même direction que lui mais n'était pas capable de lui dire, sachant qu'il allait probablement le prendre mal puisqu'elle était avec quelqu'un d'autre présentement. À quoi bon ce le cacher aussi? Elle avait une relation intime avec Ryan Reynolds et presque peu de personne le savait mais celles qui le savaient n'allaient pas le cacher éternellement. De toute manière, si jamais il se passait quelque chose entre Robert et elle, qui allait le croire? Elle était tout de même très jolie et très jeune pour sortir avec un autre comme Robert Downey Jr, pas vrai? Même s'il était beau à croquer, il était assez vieux. Pour elle, passé quarante ans, les hommes étaient presque des fossiles. Si Robert aurait eut 38 ans ou 39 ans, elle n'aurait pas fait d'histoire. Quoi quand sortant avec un homme plus vieux, Megan pouvait laisser libre son imagination. Elle allait agrandir ses sorties et ses amis et rencontrer des tonnes de personnes qu'elle n'aurait jamais put rencontrer. Oui, c'était une bonne idée d'avoir des amis plus vieux et célèbres. Lorsque ceux-ci rendent l'âme, c'est beaucoup mieux d'être sur le testament que d'être à côté de la plaque!


''À toi de me le dire...''

Megan afficha un petit air démoniaque sachant que bien des hommes craquait pour se regard un peu perdu. Si elle aurait sut ce que pensait présentement Robert, la jeune femme aurait certainement agit autrement.
Revenir en haut Aller en bas

Robert Downey Jr.
Robert Downey Jr.

    « I´m so insane ▌ I guess. »

ღ Glamour? :
280 / 500280 / 500
☆ Messages : 649
ღ Popularité : 7273
☆ Age : 53
☆ Humeur : Outré


Destination: My life
About me & my knowledge:

MessageSujet: Re: Une frite, pas plus PV RDJ   Mar 16 Fév - 22:51

Penser à Megan, sûrement pas, mais à ses nombreuses et harcelantes lettres, évidemment. Il n'avait pas trouvé de moyen pour qu'elle arrête et se demandait s'il ne devrait pas en toucher deux mots à Olivia Wilde, la meilleure amie de Megan. Même s'ils n'étaient pas personnellement amis proches, il savait qu'elle n'appréciait pas le comportement abusif de son amie, donc elle serait peut-être une alliée, mais c'était un dernier recours. S'il pouvait tout arranger avec elle sans mettre quelqu'un d'autre dans le pétrin, il prendrait la perche qu'on lui tendait. Robert n'avait jamais pensé que la perche viendrait à lui aussi rapidement par contre. Il aurait bien attendu quelques années avant de se retrouver face à face avec Megan Fox. Elle l'avait suivit? C'est la seule question qui perdura dans son esprit, alors qu'il regardait la brunette qui s'était assise devant lui. Pourquoi serait-elle venue manger au Burger King autrement? Elle ne mangeait pas, fut sa prochaine constatation. Après avoir pris sa main et l'avoir apposé contre son menton, il releva les yeux vers elle pour essayer de déceler ne serait-ce qu'une once de quelque chose, n'importe quoi, dans le regard de l'actrice. Tout ce qu'il réussissait à y percevoir, c'était qu'elle ne devait pas savoir ce qu'elle faisait là non plus. Elle l'avait suivit, c'était aussi clair que de l'eau de roche.

Citation :
''À toi de me le dire...''

Robert était loin d'être prêt à mourir, même si Megan pensait le contraire en pensant à son testament. Ce qui était encore plus évident, c'était qu'il n'allait jamais inscrire son nom sur ce dernier. Celui de son fils, de Michelle, mais pas celui de Megan. Même le chien de sa voisine, qu'il détestait royalement, avait plus de chance que la jeune femme. Ironie du sort, ce n'était pas avec le chien de la voisine qu'il était pris, mais avec elle. Le petit sourire démoniaque dont s'était munie Megan n'aidait pas les choses. Robert n'avait pas envie de lui parler, ne voulait pas faire de drame dans le restaurant, mais voulait encore moins lui faire penser qu'il l'aimait bien. Il ne la détestait pas, mais c'était qu'il n'aimait pas sa façon de toujours le suivre, sans le connaître. Elle avait assisté à la diffusion d'Iron Man ou de Sherlock Holmes au cinéma et faisait une fixation sur lui? Bien, mais elle n'était pas dans l'obligation de le déranger jusqu'au seul endroit sur Terre qu'il aimait. Elle n'était sûrement pas méchante, mais étant actrice, elle devait bien savoir que d'harceler les acteurs était l'une des pires choses à faire.

- Malheureusement, je dirais que oui. De vue tout du moins. Donc la prochaine question sera: Pourquoi laisser des messages dans ma boîte aux lettres, sur mon cellulaire et me suivre quand je sors?

Dans ses habitudes, Robert était un ange. Il ne s'emportait presque pas contre les médias, laissant une touche d'humour au contraire d'un coup de poing. Dire à quelqu'un qu'il dérangeait, il était habitué, mais pas avec Megan. Il ne voulait pas être trop gentil avec elle, mais pas non plus être cruel. Il essayait de mettre les choses au claires pendant qu'il le pouvait et qu'elle était là, même s'il avait pensé pouvoir se reposer et manger en toute tranquillité.

- Parce que j'ai demandé à ce qu'on retrace le dernier appel sur mon téléphone... et que c'était le vôtre. Vous vous étiez trompé de numéro par hasard?

Robert resta dans la même position, main sur le menton et regard dans le sien. Voir la vérité dans les yeux de quelqu'un n'était pas bien compliqué et l'acteur se doutait que Megan ne devait pas être une très bonne menteuse. Déjà qu'en tant qu'actrice, ce n'était pas le diable selon certain, il ne l'imaginait pas compter un mensonge et s'en tirer comme si c'était la pure réalité.

* Tu ne devrais sûrement pas être aussi direct avec elle. Tu ne désires pas qu'elle fasse une crise de larmes en publique, pas vrai? *

- Non, mais parce que si vous voulez me parler, vous pouvez faire comme présentement, venir me voir. Venir me voir quand je ne suis pas trop occupé.

* Et que je ne mange pas! *

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ☆
I was alone,
Staring over the ledge,
Trying my best not to forget
All manner of joy
All manner of glee
And our one heroic pledge
"I know very little about acting.
I´m just an incredibly gifted faker."
Revenir en haut Aller en bas

Megan Fox
Megan Fox


ღ Glamour? :
200 / 500200 / 500
☆ Messages : 177
ღ Popularité : 6866
☆ Humeur : toi, tu vas comment?


Destination: My life
About me & my knowledge:

MessageSujet: Re: Une frite, pas plus PV RDJ   Dim 21 Mar - 16:59

Toujours penser aux lettres et jamais penser à la femme de ses rêves, tel était la devise de l'étalon assis devant la si jolie actrice. Si au moins Robert aurait pris le temps de comprendre la jolie admiratrice assise à ses côtés, sa vie aurait mieux basculée. Prendre les autres pour des moins que rien n'est pas si mal mais prendre Megan Fox pour autre chose qu'une femme de choix, c'est inacceptable et Megan allait faire comprendre son point de vu à Robert, dans les minutes qui allaient suivre. Megan avait passé la matinée à rêvasser, pensant sans cesse à ce que Robert allait pouvoir trouver à lui dire mais maintenant que ce dernier était silencieux et qu'il ne lui coupait point la parole, la brunette rageait sauvagement, à l'intérieur. Elle aurait aimé pouvoir mettre son index sur les lèvres de Robert tout en laissant échapper un simple ''chutttt'' tout discret, rien de tel pour faire un drame. Mais maintenant, c'était raté. Robert n'allait pas commencer à se dandiner sur ses mots, il était intelligent et savait sur quel pied danser. Il avait peut-être même eut déjà affaire à des femmes d'une beauté comme elle et savait comment se contrôler...c'était possible mais rare quand même.

Malheureusement pour Megan, Robert était assez vite en cette si jolie journée. Même si cette dernière n'avait pas le pouvoir de comprendre la totalité de ce que pouvait penser l'homme de ses nuits, elle savait que la terminaison gagnante pour lui n'était pas M.F. (Megan Fox) R.D.J. (Robert Downey Jr.) et loin de là. De toute manière, Megan avait déjà entendu quelque chose d'étrange au sujet de l'acteur. Ce dernier aurait été vu en compagnie d'une femme, actrice elle aussi. Lorsqu'elle avait lis ce passage, Megan avait paniqué, ne sachant plus quoi faire exactement. Aurait-elle dût l'appeler, pourquoi? Pour tomber sur la voix de sa nouvelle compagne? Megan avait ragé pendant un certain temps et avait compris ensuite que ce n'était que des rumeurs, rien de plus. Plusieurs gens font leur vie en disant des mensonges pour échapper aux horreurs des autres. Vivre sa vie complètement seul n'est pas agréable, il n'y a rien de très rassurant dans le fait de rester seul, dans le noir, à attendre que quelqu'un d'imaginaire puisse venir vous parler en toute tranquillité. Megan le savait, elle était célibataire la plus part du temps, préférant collectionner les aventures au lieu de fonder une famille. De toute manière, elle détestait les enfants, pas question de devoir changer leurs couches ou leurs apprendre à marcher. Pour elle, un enfant devrait avoir 17 ou 18 ans et que ce dernier puisse déjà partir de la maison et ramener de l'argent à sa mère. Ou, plutôt, des amis de son âge, pour sa mère. Megan voyait certaines choses de la vie à sa façon mais qui pourrait le lui reprocher puisqu'elle était toute seule depuis longtemps? Personne en vue, dommage, puisqu'il y aurait un bon ménage à faire.

La jolie brune fixa momentanément les doigts de Robert, sachant que celui-ci n'allait pas tarder à lui parler et qu'elle devrait ensuite répondre à ses faits et gestes. Si jamais il décidait de quitter les lieux, elle devrait être plus rapide que lui et s'aventurer sans pitié dans les limites de la vie de son ami. Ami, chose vite écrite. Robert n'allait certainement pas apprécier que Megan veulent également passer du temps en compagnie de Jude, la jalousie est quelque chose de cruelle parfois, mais comme toujours, la jolie jeune femme devrait user de stratégie et faire comprendre à Robert qu'il n'était pas seul au monde, qu'avant qu'elle ne puisse faire une fixation sur lui, il y avait eut d'autres personnes et des plus jeunes et des plus vieux que lui. Il allait devoir faire avec, c'était tout. Sinon, s'il ne le pouvait pas, Megan saurait quoi faire. Adieu passé et bonjour Robert!


Citation :
Malheureusement, je dirais que oui. De vue tout du moins. Donc la prochaine question sera: Pourquoi laisser des messages dans ma boîte aux lettres, sur mon cellulaire et me suivre quand je sors?

En d'autres mots, Robert était entrain de dire à Megan qu'il l'avait déjà remarqué et cela, plusieurs fois. Bon signe, très bon signe. La jeune actrice fit son plus beau sourire avant de passer l'une de ses mains dans ses cheveux bien peignés. Elle avait envie de lui dire qu'elle appréciait lorsqu'elle entendait sa voix au téléphone, qu'elle était complètement folle lorsqu'elle savait qu'il était passé chercher son courrier et qu'il était certainement entrain de lire les mots qu'elle avait écrit de sa main, sur le clavier de son ordinateur. Elle savait que Robert pouvait penser qu'elle était complètement folle, bonne à enfermer mais pour l'instant, Megan s'en moquait. Elle aimait savoir qu'il pensait à elle de temps en temps et présentement, il venait tout juste de lui dire. Pas très directement mais tout de même, c'était mieux que rien. Elle vivait pour entendre sa voix et savoir qu'il pensait à elle de temps en temps. Si jamais il décidait de vendre sa demeure et de changer d'État, elle allait le suivre. Un petit voyage n'était rien pour passer le reste de sa vie en merveilleuse compagnie. Et, de toute manière, elle savait bien que Jude Law n'allait pas pouvoir passer des années sans Robert et que ce dernier allait lui aussi décider de le suivre et de faire sa vie ailleurs. Encore une fois, Megan allait passer des journées heureuses, sachant qu'elle allait pouvoir ''espionner'' les deux hommes et tout savoir sur leur passé, leur présent et leur futur, en leur compagnie.

Citation :
Parce que j'ai demandé à ce qu'on retrace le dernier appel sur mon téléphone... et que c'était le vôtre. Vous vous étiez trompé de numéro par hasard?

''Comment se tromper de numéro 15 fois dans la même journée? Je ne suis pas si débile.''

Megan croisa les bras devant elle, attendant la suite des évènements. Si elle répondait toujours de la bonne façon à Robert, celui-ci allait voir qu'elle avait une tête sur les épaules et qu'elle savait très bien comment s'en tirer. Elle avait pratiqué certaines démarches chez elle et d'autres dans sa voiture, lorsqu'elle avait remarqué celle de Robert dans le stationnement. Il ne lui restait qu'à lui faire comprendre qu'elle allait continuer son petit jeu mais d'une façon plus subtile.

''De toute manière, dis-moi que tu n'aimes pas savoir que tu es populaire?''

Pourquoi s'excusait-elle avec un sourire en coin et en lui faisant les yeux doux? Le but était de le faire paniquer, de lui faire comprendre qu'elle irait jusqu'au bout pour lui et que lui, n'allait pas avoir beaucoup de choix. Megan avait toujours tous les hommes qu'elle voulait et souhaitait et n'allait pas commencer à mettre un terme sur cette lois. Elle avait même prêté serment, lors de ses 15 ans. Et si jamais, grâce à ses mots, Robert décidait de changer de numéro et de le mettre confidentiel, qu'allait-elle devenir? Bof, elle savait où il habitait, il irait chez lui dorénavant, c'était simple.

Citation :
Non, mais parce que si vous voulez me parler, vous pouvez faire comme présentement, venir me voir. Venir me voir quand je ne suis pas trop occupé.

Voir Robert placé ainsi, main sur le menton et le regard plongé dans le sien...il y avait quelque chose de romantique dans l'agissement de l'acteur. Robert était quelqu'un de parfait mais pour Megan, il en manquait un peu. Si jamais il devenait l'homme de sa vie, tout irait bien, plus rien n'allait pouvoir les déranger désormais. Il ne restait qu'à attendre et à prier, penser qu'un jour Robert pourrait devenir l'homme de sa vie et attendre, attendre qu'un jour il puisse enfin voir qu'elle genre elle était et devenir son fiancé?

''Venir te parler, comme présentement? Ça tombe bien, tu n'as pas l'air si occupé présentement. Tu es déjà là depuis un bon moment et ne vient pas me faire accroire que tu aimes cet endroit. Qui essais-tu de fuir de cette manière? Tu penses pouvoir fuir quelqu'un en laissant ta voiture devant le restaurant? C'est complètement nul ton idée. J'avais pensé la changer de place mais pour ça, je vais avoir besoin de tes clés de voiture.''

Megan lui tendit sa main, attendant impatiemment que Robert se décide de lui donner sa possession.
Revenir en haut Aller en bas

Robert Downey Jr.
Robert Downey Jr.

    « I´m so insane ▌ I guess. »

ღ Glamour? :
280 / 500280 / 500
☆ Messages : 649
ღ Popularité : 7273
☆ Age : 53
☆ Humeur : Outré


Destination: My life
About me & my knowledge:

MessageSujet: Re: Une frite, pas plus PV RDJ   Mer 21 Avr - 19:56

Prétexter ne pas être débile quand on en était l'incarnation suprême, n'était pas le meilleur moyen d'entrer dans les bonnes grâces d'un homme. Megan était résolue à montrer à Robert qu'elle n'était pas folle et qu'elle avait toute sa tête, mais l'acteur savait avec pertinence qu'elle et la folie étaient les meilleurs amis du monde. La jolie jeune femme connaissait vraisemblablement très mal son obsession. Il n'avait jamais couru après la popularité. Il n'avait toujours que voulu jouer le rôle d'autres personnes et se glisser dans la peau de personnages cocasses ou dramatiques. Faire passer un message en lisant quelques lignes à des centaines de personnes, voilà la raison qui l'avait poussé à devenir acteur. Cette dernière et sa grande passion pour l'art, autant gestuel que cinématique. Le chant, le théâtre, le dessin, la danse et les arts martiaux, plein de choses faisant parti de son quotidien. Entendre parler de lui, n'était pas le plus beau cadeau qu'on pouvait lui faire. Il ne craignait pas la vie normale et même qu'il aimait se retrouver en famille chez lui, comme tout le monde. Megan semblait ne vivre que pour le prestige que le métier d'actrice lui apportait.

Megan: De toute manière, dis-moi que tu n'aimes pas savoir que tu es populaire?
- Je n'aime pas être populaire et je n'ai jamais aimé cela. Je suis juste habitué à être acteur depuis que je suis jeune. Et me faire harceler par une femme ne signifie pas être populaire. Cela signifie plutôt grosse dépense et appel à mon avocat en vue.


Il faisait bien de belles façons aux groupies et aux fans quand il en rencontrait et allait aussi aux conventions, mais pas pour le prestige que cela pouvait lui apporter. Il le faisait simplement parce qu'il aimait ces sorties et aimait aussi parler aux gens. Robert était un homme qui n'appréciait pas d'être trop longtemps dans la solitude. Par contre, il préférait ce que la solitude pouvait lui apporter, plutôt que d'être en compagnie de Megan pour le reste de ses jours. L'entendre se plaindre pour un ongle cassé à toutes les minutes, l'enfer.

Megan: Venir te parler, comme présentement? Ça tombe bien, tu n'as pas l'air si occupé présentement. Tu es déjà là depuis un bon moment et ne vient pas me faire accroire que tu aimes cet endroit. Qui essais-tu de fuir de cette manière? Tu penses pouvoir fuir quelqu'un en laissant ta voiture devant le restaurant? C'est complètement nul ton idée. J'avais pensé la changer de place mais pour ça, je vais avoir besoin de tes clés de voiture.

Mais Robert était très occupé, ne le remarquait-elle pas? Il adorait le restaurant, c'était son favoris. Il connaissait tout le personnel et s'y rendait toutes les semaines pour se recueillir, seul. Il n'y allait jamais avec Michelle, enfin pas encore. Il n'y avait mis les pieds que deux fois en neuf ans avec Susan, qui n'aimait pas autant les hamburgers de l'endroit que son ancien mari. La seule personne qui l'accompagnait régulièrement était Indio, son fils. Emmener un adolescent chez Burger King, c'était la même chose qu'emmener une princesse dans un grand château. Pour une fois, la journée était ensoleillée, mais il n'y avait pas beaucoup de clients au restaurant. Robert aurait pût en profiter pour regarder ses contrats, penser un peu, boire un café en lisant le journal ou faire autre chose, mais Megan l'en empêchait en délirant devant lui.

- Vraisemblablement, vous ne me connaissez pas du tout mademoiselle Fox, car ce restaurant est mon endroit favoris. Pour ce qui est de ma voiture, elle est très bien où elle est, puisque je n'ai pas l'intention de me cacher. Il n'y a que les cinglés ou mes amis de longue date qui peuvent savoir avec certitude que c'est la mienne qui est dans le stationnement. Je vous donne un indice sur ce que vous êtes. Pas une amie de longue date. Si j'aurais une personne à fuir, ce serait celle qui est devant moi. Et ne vous retournez pas, je parle de bien de vous.

Robert avait toujours craqué pour les femmes naturelles et bien dans leur peau. Megan elle, était trop dépendante des produits esthétiques de luxe et du maquillage en trop grande quantité. Absolument rien de naturel chez elle, même son sourire semblait faux. Comment lui faire comprendre qu'il n'appréciait pas sa compagnie? Il avait voulu être gentil, mais sa patience avait des limites et il n'était pas un hypocrite. Elle le dérangeait et il ne voulait plus recevoir de lettres ou de téléphones de sa part. Megan agissait comme une enfant devant le père noël. C'était un comportement qui ne dérangeait pas l'acteur de la part des groupies qu'il ne rencontrait qu'une fois et qui le laissait vivre, mais pas de celle d'une femme qui le suivait partout.

-Si quelqu'un vous voit ici, il pourrait penser que vous manger dans ce restaurant, cela ne vous fera pas une très bonnes publicité. À votre place, je m'en irait chez moi pour terminer de manger mon amande, constituant le seul repas de ma journée et je laisserait les gens manger en paix à l'avenir. Je n'irais pas les déranger quand je ne suis pas amie avec eux. Vous comprenez AU MOINS, où j'essaie d'en venir? J'aimerais être seul en ce moment, ce qui signifie sans vous.

Robert avança la tête avec un signe d'entendement à son égard. Il avait maintenant la preuve qu'elle téléphonait chez lui plus de dix fois par jour. Si cela continuait de la sorte, il allait devoir revenir contre elle et engager un avocat. Mais lui et les juges, ce n'était pas le grand amour. Il préférait régler à l'amiable avec Megan plutôt que de se retrouver devant une personne qui se croyait meilleure que les autres en donnant des sentences ridicules.

- Voyons, vous êtes une femme intelligente, vous savez bien que cela ne se fait pas d'harceler les gens et de leur téléphoner à tous les jours ou de leurs envoyer des lettres anonymes sans cesse. Et surtout, ça ne se fait pas de déranger ces mêmes personnes dans les restaurants alors qu'ils ne vous ont jamais adressé la parole auparavant. C'est vraiment du chinois ce que je dis?

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ ☆
I was alone,
Staring over the ledge,
Trying my best not to forget
All manner of joy
All manner of glee
And our one heroic pledge
"I know very little about acting.
I´m just an incredibly gifted faker."
Revenir en haut Aller en bas

Megan Fox
Megan Fox


ღ Glamour? :
200 / 500200 / 500
☆ Messages : 177
ღ Popularité : 6866
☆ Humeur : toi, tu vas comment?


Destination: My life
About me & my knowledge:

MessageSujet: Re: Une frite, pas plus PV RDJ   Dim 13 Juin - 4:19

Citation :
- Je n'aime pas être populaire et je n'ai jamais aimé cela. Je suis juste habitué à être acteur depuis que je suis jeune. Et me faire harceler par une femme ne signifie pas être populaire. Cela signifie plutôt grosse dépense et appel à mon avocat en vue.

L'appel d'un avocat? Bien...très bien. Plus on est de fou, mieux c'est! Megan avait eut l'intention de lui rappeler de faire attention à ses paroles. La jeune femme prenait vraiment tout au sérieux et lorsqu'il était question de Robert, elle doublait ses chances. Si Robert voulait faire appel à un avocat, qu'il le fasse. Ce n'était pas Megan qui allait s'en plaindre, loin de là. Elle attendait justement que quelqu'un puisse lui venir en aide, l'aider à se démarquer des autres. Si cela voulait dire passer quelques heures en prison, elle n'allait pas s'en plaindre non plus. Robert l'avait déjà vécu, non? Ceci voudrait uniquement dire qu'elle était comme lui, que tout pouvait leur arriver, qu'ils étaient tellement pareils tous les deux. Fait pour être ensemble, pour bien s'entendre. Avec un peu de chance, peut-être que Jude Law allait accepter de devenir l'avocat de Robert pour quelques heures. De cette manière, Megan pourrait voir l'un de ses plus grands fantasmes se réaliser. Vive une expérience unique! Vivre quelque chose que personne n'avait encore vécu. Quelque chose d'inoubliable, quelque chose que tout le monde pourrait lui envier. Passer une journée entière avec Robert Downey Jr et Jude Law, dans la même pièce. Megan se mordit la lèvre intérieure pour ne pas montrer son amusement car oui, présentement, elle sentait l'amusement la gagner.

Robert n'appréciait pas la solitude? Mais si l'homme en aurait glissé un mot à la jeune femme devant lui, la même qui mourrait d'envie de lui sauter dessus depuis la première seconde qu'elle était entrée dans le restaurant, elle aurait sut quoi lui répondre. Elle aurait tout simplement cligné plusieurs fois des paupières, lui montrant son intérêt. Ce n'était visiblement pas de cette manière qu'elle pouvait réellement montrer son intérêt pour l'homme gracieux assis devant elle mais c'était tout de même un bon début. Megan allait y aller tranquillement, ne voulant pas brusquer les choses. Premièrement, un sourire. Lorsque celui-ci fut fait, elle s'arrêta de sourire. Robert en voulait-il un deuxième? Tiens, un autre sourire de la part de la jeune femme.


Citation :
Si j'aurais une personne à fuir, ce serait celle qui est devant moi. Et ne vous retournez pas, je parle de bien de vous.

Enfin, elle devenait importante dans la conversation. Ce n'était pas vraiment de cette manière que Megan aurait voulu devenir importante mais ceci était mieux que rien. Megan avait souhaité, depuis son entrée dans le restaurant, pouvoir entendre quelques mots bien placés de la bouche de son Don Juan. Maintenant que chose était faîte, elle allait trouver autre chose à souhaiter. Comme quoi? Trop de choses en tête. Megan avait l'intention de tout faire avant de mourir. Pas assez de temps devant elle pour continuer à vivre ainsi. Megan savait que Robert n'était pas du type à être blessant. Elle savait donc ce que voulait dire les derniers mots de l'acteur. Que du Bla...Bla...Bla...des paroles en l'air. Oui, elle était harcelante mais c'était toujours flatteur de la part des fans. Megan, elle, aimait bien. Lorsqu'elle recevait des compliments ou bien des menaces de la part des conjointes de ses nouvelles conquêtes, elle n'en faisait pas tout un plat. Pour elle, c'était la même chose. Elle s'empressait d'aller leur écrire un mot, sur du papier parfumé, les remerciant de leur attention à son égard. Bien des fois, les conjointes lui renvoyait un nouveau message, la traitant d'idiote, ce qui faisait beaucoup rire la jeune femme au passé un peu trouble. Elle s'amusait donc à leur renvoyer un autre message, les remerciant encore mais cette fois-ci, leur disant que leur mari était vraiment quelqu'un de cruel et qui n'avait aucune classe. De cette manière, Megan se débarrassait de la conjointe harcelante et du mari, un peu trop collant. Une pierre...deux coups.

Pour Robert, c'était différent. Il n'avait pas de papier parfumé pour lui envoyer un message présentement. Il usait de belles paroles mais Megan ne fit rien. Si vraiment ce dernier aurait souhaité avoir la paix, n'aurait-il pas quitté les lieux? Si jamais quelqu'un de déplaisant, que vous n'aimez pas du tout, vous envois sans cesse des messages, allez-vous lui réécrire dans les minutes qui suivent ou bien, laisser son message pourrir dans votre corbeille, sur votre ordinateur? Voilà la vraie question. Megan sentit un léger courant d'air, ce qui la fit frissonner un peu. Était-il trop tôt pour demander à Robert de lui passer son gilet? Peut-être un peu mais cela n'allait pas tarder.


Citation :
ce qui signifie sans vous.

Premièrement, ne jamais parler contre son coeur. De temps en temps, certaines paroles nous passent par la tête et puis soudain, tout s'en va. Après, quelques secondes après, nous pouvons regretter ses mots qui ne voulaient rire dire pour nous mais tellement tout pour l'autre. Megan regarda le plateau de son acteur favori, sans vraiment grande envie. Ce dernier ne la connaissait pas, ce qui était très triste. Elle ne mangeait pas d'amande, c'était simple. Elle détestait les choses que l'on pouvait garder pendant des jours sur une table, sans y toucher, et que la saveur restait toujours la même. Megan ne mangeait pas de chocolat non plus. Trop de calories.


Citation :
C'est vraiment du chinois ce que je dis?

''Je ne suis pas si idiote, comme tu l'as dit quelques temps avant. Je sais très bien que tu parles anglais et non chinois. Mais pour qui me prends-tu? Ce n'est pas la première fois que je sors de chez moi, je te signales et des hommes comme toi, j'en ai connu beaucoup. C'est bien de parler et de cacher ses sentiments envers l'autre personne mais avoue que si jamais je décidais de faire ma vie loin de toi, plus rien de serait pareil? Ce serait à ton tour de tourner en rond, essayant de trouver une manière de dormir la nuit. Ce serait à ton tour de chercher une conversation avec tes amis, autre que de parler de moi. Ce serait à ton tour de jouer à l'imbécile, de m'appeler en pleine nuit pour savoir si je passe celle-ci chez moi, complètement seule.''


Megan, qui continuait à regarder le plateau de Robert soupira.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une frite, pas plus PV RDJ   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une frite, pas plus PV RDJ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vie de Star :: •BURGER KING-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com