AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FERMETURE DU FORUM
bonne continuation à tous!

Partagez | 
 

 Rien de telle que la cuisine française || Ali Larter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Jensen Ackles

    ▌▌Jensen; a true guy

ღ Glamour? :
220 / 500220 / 500
☆ Messages : 177
ღ Popularité : 6702
☆ Age : 40


Destination: My life
About me & my knowledge:

MessageSujet: Rien de telle que la cuisine française || Ali Larter   Mer 3 Mar - 19:27

    Finalement Ali se débrouillait très bien toute seule au volant de son Audi R8, Jensen se sentait ridicule d'avoir eu un peu peur pour sa belle voiture mais, c'était son bébé et après tout, c'était lui qui avait proposé à la jeune femme de la conduire au sommet d'une montagne rocheuse pour admirer le couché de soleil. Il n'y avait pas mieux pour réfléchir en toute tranquillité, lorsqu'il y venait, Jensen pouvait voir les personnes d'en bas qui étaient toutes presque aussi petite que des fourmis... Le monde était une fourmilière géante et le jeune homme était persuadé que quelqu'un de plus grand pouvait tous les écraser comme de vulgaires insectes, oui, Jensen était croyant mais, pas au point d'aller à la messe tous les dimanches.

    Pour aller au restaurant où ils avaient prévu de passer le reste de la soirée, le jeune homme lui servit de GPS en lui indiquant la route et ils arrivèrent à destination quelques minutes plus tard.

    ▬ J'avoue, tu conduis très bien.

    Jensen lui adressa un petit sourire, récupéra ses clés et verrouilla les portes du véhicule tandis qu'ils entraient à l'intérieur. La réceptionniste les emmenèrent à une table libre où trônait la carte des menus.

    ▬ Je ne sais pas toi mais, même avec le popcorn, je commence à avoir une faim de loup.

    En parfait gentleman, il tira la chaise pour Ali en faisant un petite révérence un peu maladroite, c'était simplement pour la faire rire un peu.

    ▬ Si madame veut bien se donner la peine.

    Une fois que Ali fut correctement installé, Jensen s'installa à sa propre place même si s'affaler était un mot qui correspondait mieux.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ali Larter

I'm not a Killer, I'm an Angel
ღ Glamour? :
320 / 500320 / 500
☆ Messages : 275
ღ Popularité : 6940
☆ Age : 34


Destination: My life
About me & my knowledge:

MessageSujet: Re: Rien de telle que la cuisine française || Ali Larter   Dim 7 Mar - 19:00

Grâce aux indications de Jensen, Ali réussit à circuler dans la ville sans problème, avec la superbe voiture de son ami. Il était vrai qu'elle avait eu un accident de voiture, un léger accident, qui pouvait arriver à n'importe qui, même à Jensen. Il était très facile de confondre la marche avant, et la marche arrière, et heureusement, ce jour là, il y avait eu plus de peur que de mal. D'autant plus qu'à cause de ce petit problème, ou plutôt grâce à lui, la jeune femme avait fait connaissance avec un homme charmant, et qu'elle avait sympathisé avec lui, même après avoir emboutit sa voiture. Pour le moment, inutile de penser à lui, alors qu'elle était avec quelqu'un auquel elle était beaucoup plus attachée, grâce à leur grande amitié. Avec attention, Ali conduit l'Audi de sa conduite douce, et parvint jusqu'au restaurant, grâce à son GPS personnel, où elle trouva une place non loin de l'entrée. Elle sourit au compliment de Jensen, puis coupa le moteur, et sortit de la voiture.

- "Je te l'avais dit, mais tu ne me croyais pas ... on aurait dû parier, j'aurais gagné".

Ali rendit les clés à son ami, puis le suivit jusqu'à l'intérieur du restaurant, où le réceptionniste les amena à une table dans un endroit tranquille, au fond de la salle. Alors qu'elle allait s'asseoir, Jensen tira sa chaise, en faisant une révérence adroite, qui avait pour seul but de faire rire la jeune femme. Ce qui marcha parfaitement, puisqu'Ali ria, le trouvant très drôle. Elle aimait beaucoup quand il faisait le pitre. Elle s'installa sur la chaise, et attendit que le jeune acteur fasse de même, remarquant sa position affalée, et pris la carte. La soirée continuait à être merveilleuse, et Ali oubliait pour le moment son mariage raté et son divorce, tout ça grâce à Jensen et à sa bonne humeur.

- "Même si j'avais l'appétit coupé après le film, j'avoue que je meure de faim également".

Ali lança un sourire malicieux à Jensen, puis ouvrit la carte, et la parcouru du regard. Un serveur apparu à ce moment là, et posa une petite assiette contenant des biscuits apéritifs et des amuses gueule, typiquement français. Puis, il leur demanda s'ils avaient choisi. La jeune femme vérifia une nouvelle fois ce qu'elle allait prendre, puis, regarda le serveur.

- "Pour moi, ça sera un confit de canard, je vais me laisser tenter ... ça a l'air succulent".
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Jensen Ackles

    ▌▌Jensen; a true guy

ღ Glamour? :
220 / 500220 / 500
☆ Messages : 177
ღ Popularité : 6702
☆ Age : 40


Destination: My life
About me & my knowledge:

MessageSujet: Re: Rien de telle que la cuisine française || Ali Larter   Mer 10 Mar - 14:29

    Jensen avait toujours été très attentif aux voitures qu'il avait eu au cours de sa vie, en général, il était très soigneux avec ses affaires et le moindre coup le faisait culpabiliser. C'était encore vis-à-vis d'un véhicule parce qu'elles n'étaient pas pour rien et bien que son métier lui permettait de rapporter gros, Jensen n'en oubliait pas moins la valeur de l'argent et surveillait de très près ses économies au risque de se faire arnaquer comme d'autres stars qui avaient confié leur fortune à un banquier un peu douteux. Il n'était pas radin, ni trop près de ses sous comme on le dit si bien mais, simplement prudent et il lui arrivait même de donner de l'argent aux œuvres caritatives ou aux pays comme Haïti, victime d'une catastrophe naturelle. D'ailleurs, une publicité passait sur CW en ce moment, on y voyait les acteurs des séries qui faisait fureur en ce moment dont Jensen et Jared, demandant de l'aide aux téléspectateurs pour aider les victimes à se reconstruire. Tout ça pour dire que oui, Ali conduisait très bien et il se sentait un peu idiot d'avoir douté d'elle à cause d'un petit accrochage de rien du tout.

    Citation :
    - "Je te l'avais dit, mais tu ne me croyais pas ... on aurait dû parier, j'aurais gagné".

    ▬  Et moi j'aurais perdu, on a bien fait de ne pas parier. répondit-il sur un ton amusé.

    Une fois à l'intérieur, l'acteur n'avait pas pu s'empêcher de faire le pitre, une chose qu'il faisait en toute circonstance et avec n'importe qui mais, Ali était privilégiée ce soir. S'il faisait ça c'était pour lui remonter un peu le moral et lui faire oublier sa violente rupture... Il arrivait à Jensen de ne pas comprendre ceux du même sexe que lui et il ne voyait pas du tout ce qu'il avait pu trouver de négatif chez Ali au point de la tromper avec une femme plus jeune. D'après l'acteur, la jeune femme était resplendissante, ce n'était pas pour rien qu'elle avait été mannequin !

    Citation :
    - "Même si j'avais l'appétit coupé après le film, j'avoue que je meure de faim également".

    ▬  A la bonne heure, ça sent super bon en plus. 

    S'il aurait été un chien, de la bave aurait sûrement coulé sur son menton et il se serait léché les babines mais, ce n'était heureusement pas le cas ! Un peu de tenue tout de même ! A la place, il leva le nez et huma la délicieuse odeur qui sortait des cuisines. Contrairement à Dean, Jensen était un fin gourmet. Les hamburgers n'étaient pas trop son truc et il lui arrivait même de les avoir sur l'estomac après le tournage mais, il aimait bien boire une bière de temps en temps, c'était un fêtard friand des soirées tranquilles entre amis. Bref en était les différentes photographies de lui, chez ses amis d'enfance. Jensen ne toucha pas aux biscuits apéritifs parce qu'une fois qu'il s'y mettait, c'était impossible de l'arrêter et il avait peur de ne pas pouvoir terminer le plat de résistance. Gentleman comme il était, l'acteur laissa Ali choisir ce qu'elle allait manger.

    Citation :
    - "Pour moi, ça sera un confit de canard, je vais me laisser tenter ... ça a l'air succulent".

    ▬ Bon choix. Je vais prendre la même chose et une bouteille de vin assortie à ce plat. Merci. dit-il au serveur qui avait tout noté et qui s'empressa de rejoindre les cuisines.

    ▬ J'ai déjà goûté du canard à l'orange mais, pas de confit de canard. Ce sera une grande première ! Tu te rends compte que ça fait deux ans qu'on se connait maintenant et que je ne sais pas dans quelle ville tu as grandi ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ali Larter

I'm not a Killer, I'm an Angel
ღ Glamour? :
320 / 500320 / 500
☆ Messages : 275
ღ Popularité : 6940
☆ Age : 34


Destination: My life
About me & my knowledge:

MessageSujet: Re: Rien de telle que la cuisine française || Ali Larter   Jeu 18 Mar - 5:30

▬ Et moi j'aurais perdu, on a bien fait de ne pas parier.

- "Dommage, un peu d'argent m'aurait fait du bien ... quoique, il y a pleins d'autres choses à parier".

Ali lança un sourire taquin à Jensen, car elle savait qu'il lui arrivait de jouer à des jeux de hasard pour le fun, et il était capable de parier plusieurs choses, comme de l'argent, des gages, de la nourriture, des places pour un match, etc ... Une fois dans le restaurant, les deux amis furent installés dans un coin tranquille de la salle, où ils pourraient être à l'abri des regards et des oreilles indiscrètes. Comme à son habitude, Jensen fit le pitre pour faire rire Ali, qui oubliait peu à peu son divorce, et la colère qu'elle éprouvait pour son ex mari. Bien qu'elle avait été rétissente au début, la jeune femme avait bien fait d'accepter cette soirée avec son meilleur ami, et elle était persuadée que le lendemain, leur sortie à la fête foraine serait merveilleuse. Il lui faudrait seulement ne pas regarder le journal, où les paparazzis s'étaient donnés à coeur joie de son divorce, à la sortie du Tribunal. Si elle ne lisait pas l'article sur elle, Ali passerait une bonne journée avec Jensen. Sans s'en rendre compte, elle se rapprochait de plus en plus de lui, ses sentiments à son égard changeaient parce que lui, il était là quoi qu'il lui arrive, sans oublier son charme naturel qui faisait craquer n'importe quelle femme, et sa grande gentillesse. Tout ceci n'était que le début de ses sentiments, jusqu'à ce qu'elle se rend compte qu'elle tombait amoureuse de lui pour beaucoup de raisons qui l'attachaient à Jensen. A la remarque de celui-ci sur l'odeur qui se répandait dans la pièce, la jeune actrice respira à son tour, sentant cette senteur l'envahir, ce qui laissait présumer que les plats français étaient excellents. Ali commanda son plat, suivie de Jensen qui pris la même chose, pendant qu'elle picorait dans les amuses gueule, pendant que son ami ne prenait rien, ce qui l'intrigua.

- "Tu ne manges pas les petits biscuits apéritifs ? Tu as tord, ils sont très bons ... si tu as peur d'en manger trop, n'aies aucune crainte, j'en mangerais plus que toi" lui dit-elle avec un sourire amusé, car elle était plus gourmande que Jensen quand elle le voulait.

▬ J'ai déjà goûté du canard à l'orange mais, pas de confit de canard. Ce sera une grande première ! Tu te rends compte que ça fait deux ans qu'on se connait maintenant et que je ne sais pas dans quelle ville tu as grandi ?

- "Déjà 2 ans ? Et bien, comme le temps passe vite ... j'ai l'impression que c'était hier qu'on s'est rencontré pendant cette soirée ... quand je pense qu'on a failli ne jamais se parler ... bien des choses ont changé depuis".

Ali pris un autre biscuit apéritif, et réfléchit sur leur passé depuis leur rencontre. Elle se rendit compte que, elle non plus, elle ne connaissait pas grand chose de la vie de Jensen, du moins, pas son passé lointain. Elle savait beaucoup de chose sur sa carrière d'acteur, mais rien ou peu de choses sur son enfance, tout comme lui.

- "Où j'ai grandi ? Et bien, je suis née à Cherry Hill, dans le New Jersey ... je n'ai pas eu une vie passionnante, je suis devenue mannequin à 13 ans, comme tu le sais, ce qui m'a ouvert les portes de ma carrière d'actrice ... par la suite, j'ai emménagé à New York, où je suis restée un long moment, puis j'ai fini par déménager pour suivre mon ex mari, et enfin, j'ai atterrit ici, à Los Angeles ... et toi ? Racontes-moi ton enfance".
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Jensen Ackles

    ▌▌Jensen; a true guy

ღ Glamour? :
220 / 500220 / 500
☆ Messages : 177
ღ Popularité : 6702
☆ Age : 40


Destination: My life
About me & my knowledge:

MessageSujet: Re: Rien de telle que la cuisine française || Ali Larter   Ven 19 Mar - 1:51

    Que voulait-elle dire au juste par « pleins de choses sur lesquelles parier » ? Jensen n'en avait aucune idée et lorsque ses yeux croisèrent ceux de Ali, il y remarqua une lueur taquine. L'acteur découvrait une nouvelle facette de sa personnalité qu'il n'avait jamais soupçonné jusqu'à présent, Ali lui était toujours apparu comme une jeune femme sans prétention un peu comme Nikki Sanders dans la série Heroes mais, en cet instant, elle lui faisait plutôt penser à Jessica, le double de son personnage de mère au foyer. Jensen afficha une moue surprise avant de sourire d'une manière toute aussi taquine mais, qui dévoilait également son côté joueur et enfantin creusant une fossette très sexy aux creux de ses joues avant d'hausser plusieurs fois les sourcils. Peut-être était-ce le fait qu'elle était maintenant libre comme l'air que la rendait moins réservée que d'habitude mais, quoi qu'il en soit, Jensen appréciait tout particulièrement cette joute verbale. Une partie de lui avait envie de rester dans l'ignorance parce qu'il voyait encore Ali comme une amie et il la savait encore fragile à cause de sa récente rupture mais, l'autre partie n'était pas du tout indifférente à cette jeune femme pour qui il éprouvait une attirance manifeste. Certaines personnes le voyait en couple avec Daneel Harris et pourtant la seule personne avec qui il voulait être à cet instant précis était assise en face de lui mais, il continuait de réfréner ses désirs pour ne pas la brusquer et lui donner l'impression de n'être qu'un vulgaire jouet pour hommes.

    Jensen avait l'esprit qui divaguer, elle voulait sans doute parler de paris beaucoup plus sérieux comme mettre en jeu sa magnifique Audi R8 par exemple et curieusement, il déchanta bien vite à cette pensée ! Quand elle fit référence aux biscuits apéritifs, Jensen posa une main sur son ventre alors qu'il secouait l'autre en signe de négation, affichant même une petite mimique de dégoût.

    ▬ Très peu pour moi, j'ai peur de ne plus avoir assez de place pour le plat principal et je me suis tellement gavé de popcorn que je préfère ne pas en manger.


    Citation :
    - "Déjà 2 ans ? Et bien, comme le temps passe vite ... j'ai l'impression que c'était hier qu'on s'est rencontré pendant cette soirée ... quand je pense qu'on a failli ne jamais se parler ... bien des choses ont changé depuis".

    ▬ Oui, déjà deux ans ! Je ne remercierais jamais assez ma petite Kristen pour ça, d'ailleurs, je croisé à l'aéroport dernièrement, elle allait à l'avant-première d'un film qu'elle a tourné aux côtés de Josh Duhamel, c'est dommage qu'on ne l'ait pas vu à l'affiche... 

    Jensen, quant à lui, était bien décidé de raconter quelques petites anecdotes très drôles sur sa jeunesse et il y en avait eu des tas !

    Citation :
    - "Où j'ai grandi ? Et bien, je suis née à Cherry Hill, dans le New Jersey ... je n'ai pas eu une vie passionnante, je suis devenue mannequin à 13 ans, comme tu le sais, ce qui m'a ouvert les portes de ma carrière d'actrice ... par la suite, j'ai emménagé à New York, où je suis restée un long moment, puis j'ai fini par déménager pour suivre mon ex mari, et enfin, j'ai atterrit ici, à Los Angeles ... et toi ? Racontes-moi ton enfance".

    ▬ Tu as déménagé plus souvent que moi ! Je n'ai jamais eu l'âme d'un globe-trotteur même si notre métier nous force à voyager. Je suis né à Dallas, ton univers impitoyaaableuuh, dans le Texas. Mon père était déjà acteur et je suis devenu mannequin très jeune. Je me souviens d'avoir servi de modèle pour le catalogue de mon lycée mais, ils m'avaient prêté un pantalon trop petit alors ils ont coupé l'arrière et la cloche s'est mise à sonner, les élèves sont tous sorties de cours pendant que j'avais les fesses à l'air. Ça c'était la petite histoire gênante mais, qui fait bien rire. Bref, je voulais devenir sportif de haut niveau mais, je me suis passionné pour le théâtre et je me suis découvert un don, c'était dans les gènes... 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ali Larter

I'm not a Killer, I'm an Angel
ღ Glamour? :
320 / 500320 / 500
☆ Messages : 275
ღ Popularité : 6940
☆ Age : 34


Destination: My life
About me & my knowledge:

MessageSujet: Re: Rien de telle que la cuisine française || Ali Larter   Ven 26 Mar - 6:27

Ali ignorait tout ce qui se passait dans la tête de Jensen en cet instant, alors qu'ils prenaient place à la table du restaurant. Comme elle, le jeune homme était attiré par elle, tout comme elle ressentait peu à peu des sentiments pour lui. Cependant, Ali ne voulait pas lui dévoilait ce qu'elle ressentait, au risque de ruiner leur amitié, et que son ami ne pense qu'il n'était qu'un amour de substitution, maintenant qu'elle avait échappé à son ex mari. Bien des personnes penseraient cela, mais pour Ali, ses sentiments à l'égard de Jensen étaient réels, et ils lui faisaient peur. Mieux valait qu'elle n'y pense plus, au risque de faire une bêtise, et pourquoi pas, de souffrir, et faire autant de mal à l'homme assis face à elle. La jeune femme le regarda attentivement, remarquant son attitude taquine, en répondant à la sienne, au sujet des paris. Elle adorait voir ces deux petites fossettes aux coins de son sourire, cela lui donnait un côté sexy sans qu'il ne le veuille. Gênée par ses pensées, ses joues se colorant légèrement de rouge, Ali détourna les yeux un instant, pour se consacrer aux petits amuses gueules servis en apéritif, remarquant que Jensen n'en prenait pas. Elle s'empressa même de lui faire la remarque.

▬ Très peu pour moi, j'ai peur de ne plus avoir assez de place pour le plat principal et je me suis tellement gavé de popcorn que je préfère ne pas en manger.

- "C'est sûr, pour t'être gavé de pop corn, tu t'es gavé ... tu te rends compte qui tu as vidé entièrement tout le paquet à toi tout seul ? Et qu'il était très grand ce paquet ? Fais attention, Dean commence à déteindre sur toi pour la nourriture" lui lança-t-elle en souriant, amusée, se disant que de cette façon, elle en avait plus pour elle.

▬ Oui, déjà deux ans ! Je ne remercierais jamais assez ma petite Kristen pour ça, d'ailleurs, je croisé à l'aéroport dernièrement, elle allait à l'avant-première d'un film qu'elle a tourné aux côtés de Josh Duhamel, c'est dommage qu'on ne l'ait pas vu à l'affiche...

- "Effectivement, c'est dommage ... j'espère que je la reverrais également, je ne l'ai pas croisé depuis très longtemps ... il faut dire que j'ai été assez prise par mon travail et mon mariage ... maintenant que je suis divorcée, j'espère avoir plus de temps à moi ... on a déjà notre petite journée à la fête foraine demain, en plus de cette soirée ... ça va me permettre de décompresser un peu, en compagnie d'une personne que j'aime beaucoup, et qui a été très sympa de me pousser à accepter ces sorties ... il faudra que tu me dises comment tu veux que je te remercie".

▬ Tu as déménagé plus souvent que moi ! Je n'ai jamais eu l'âme d'un globe-trotteur même si notre métier nous force à voyager. Je suis né à Dallas, ton univers impitoyaaableuuh, dans le Texas. Mon père était déjà acteur et je suis devenu mannequin très jeune. Je me souviens d'avoir servi de modèle pour le catalogue de mon lycée mais, ils m'avaient prêté un pantalon trop petit alors ils ont coupé l'arrière et la cloche s'est mise à sonner, les élèves sont tous sorties de cours pendant que j'avais les fesses à l'air. Ça c'était la petite histoire gênante mais, qui fait bien rire. Bref, je voulais devenir sportif de haut niveau mais, je me suis passionné pour le théâtre et je me suis découvert un don, c'était dans les gènes...

Ali eut un petit rire quand Jensen se mis à chanter les paroles de "Dallas", il était toujours espiègle, un vrai gamin, et c'était l'un de ses traits de caractère qui lui plaisaient beaucoup, comme encore sa gentille, son amitié, son humour, etc ... Jensen n'était peut être pas un homme parfait, parce que la perfection n'existait pas, mais il était l'homme dont toutes les femmes, ou presque toutes, aimeraient avoir auprès d'elle. Et malgré ses convictions, Ali ne dérogeait pas à cette règle. Son ami était un "beau gosse", ça tout le monde le savait, mais la jeune femme le connaissait également, et c'était pour cette raison qu'elle était attirée par lui. Juste attirée ? Non ... elle tombait amoureuse de lui, c'était ça, même si elle ne voulait pas l'avouer. Jensen lui plaisait déjà même pendant son mariage, mais à ce moment là, elle s'était forcée à le voir que comme un ami, son amour allant vers une autre personne. Maintenant qu'elle était fraichement célibataire, les sentiments qu'elle avait pour Jensen reprenaient le dessus, quoi qu'elle décide de faire pour se mentir à elle même.

- "Tu t'es baladé les fesses à l'air ? J'aurais bien aimé voir ça ... non, je plaisante, ça ne devait pas être drôle sur le coup ... tu as dû en faire des cauchemars".

Ali avait terminé les biscuits apéritifs juste à temps, alors que le serveur arrivait pour débarrasser, et mettre par la suite devant eux le plat qu'ils avaient commandé, leur souhaitant "bon appétit" en français, avant de s'éclipser.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Jensen Ackles

    ▌▌Jensen; a true guy

ღ Glamour? :
220 / 500220 / 500
☆ Messages : 177
ღ Popularité : 6702
☆ Age : 40


Destination: My life
About me & my knowledge:

MessageSujet: Re: Rien de telle que la cuisine française || Ali Larter   Dim 28 Mar - 1:40

    Citation :
    - "C'est sûr, pour t'être gavé de pop corn, tu t'es gavé ... tu te rends compte qui tu as vidé entièrement tout le paquet à toi tout seul ? Et qu'il était très grand ce paquet ? Fais attention, Dean commence à déteindre sur toi pour la nourriture"

    ▬ Et pourtant, si tu savais à quel point les scènes pendant lesquels il s'empiffre sont difficiles à tourner. Je préfère passer les détails parce qu'on est sur le point de déguster un délicieux plat français ! C'est vrai, j'ai pratiquement mangé tous les popcorns à moi tout seul mais, là, tu es en train de me rattraper en t'attaquant aux biscuits apéritifs.

    Se disant, il désigna l'assiette d'un geste du menton avec un sourire taquin et secoua la tête de gauche à droite.

    ▬ Mais, je t'en prie, sers-toi. Ça me fait plaisir de voir que tu ne te laisse pas abattre, ne deviens pas anorexique non plus !


    Ah ! Les femmes qui se privent de nourriture pour ressembler aux mannequins jusqu'à en avoir la peau sur les os... Ali avait été mannequin mais, elle n'était jamais arrivée jusque là et tant mieux pour elle, Jensen n'aimait pas voir des femmes aussi belles se maltraiter de la sorte pour atteindre un poids qu'elle pensait être idéal alors qu'elle mettait leur vie en danger. Combien de personnes étaient mortes à cause de ce qu'elles faisaient endurer à leur corps ? Jensen n'en avait pas la moindre idée mais, il avait ouïe dire qu'une jeune fille était morte d'un crise cardiaque à cause de cela.

    Citation :
    - "Effectivement, c'est dommage ... j'espère que je la reverrais également, je ne l'ai pas croisé depuis très longtemps ... il faut dire que j'ai été assez prise par mon travail et mon mariage ... maintenant que je suis divorcée, j'espère avoir plus de temps à moi ... on a déjà notre petite journée à la fête foraine demain, en plus de cette soirée ... ça va me permettre de décompresser un peu, en compagnie d'une personne que j'aime beaucoup, et qui a été très sympa de me pousser à accepter ces sorties ... il faudra que tu me dises comment tu veux que je te remercie".

    ▬ Bienvenue dans le club des célibataires, tu verras, c'est super. Il faut que tu fasses une petite pause dans ta vie sentimentale et que tu vois où tu en est pour faire une mise au point et te reprendre en main. Comme on le dit si bien ; la vie continue et elle ne s'arrête pas à un divorce. Crois-moi, la seule chose que tu pourrais faire pour me remercier, tu le fais déjà depuis tout à l'heure, j'aime bien voir ma petite Ali sourire. Ta mine est déjà beaucoup plus belle qu'hier et puis, je suis vraiment très content de passer du temps en ta compagnie. Tu m'avais manqué...

    Jensen aurait pu lui téléphoner mais, étant donné qu'elle était encore mariée il n'avait pas voulu s'imposer et on ne pouvait pas dire qu'il était accroc à son cellulaire, bien au contraire ! Pendant le tournage, il était toujours en mode silencieux tant et si bien que Jensen ne pensait jamais à le remettre en mode général pour qu'il puisse entendre la sonnerie. Ses correspondants tombaient toujours sur sa messagerie et n'étant pas un spécialiste du texto, Jensen passait plus de temps à contacter tout le monde pour leur répondre qu'à se servir des autres fonctions de son cellulaire dernier cri.

    Citation :
    - "Tu t'es baladé les fesses à l'air ? J'aurais bien aimé voir ça ... non, je plaisante, ça ne devait pas être drôle sur le coup ... tu as dû en faire des cauchemars".

    ▬ Je suis devenu la risée de tout mon lycée ! Enfin, c'était les garçons qui me taquinait mais, pas les jeunes filles... Peut-être qu'ils étaient simplement jaloux...

    Il fut interrompu brièvement par l'arrivée du serveur à qui il répondit un « merci » en français avec un petit accent américain très sexy. Jensen connaissait quelques mots en français mais, sans plus.

    ▬ J'en ai encore beaucoup des petites anecdotes comme celles-ci, comme par exemple à l'école maternelle où je me suis fait viré pendant quelques jours pour avoir embrassé une fille sur la bouche... A l'époque, je ne savais pas encore ce que ça signifiait mais, j'ai compris très vite que ce n'était pas une chose à faire.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ali Larter

I'm not a Killer, I'm an Angel
ღ Glamour? :
320 / 500320 / 500
☆ Messages : 275
ღ Popularité : 6940
☆ Age : 34


Destination: My life
About me & my knowledge:

MessageSujet: Re: Rien de telle que la cuisine française || Ali Larter   Dim 11 Avr - 2:09

▬ Et pourtant, si tu savais à quel point les scènes pendant lesquels il s'empiffre sont difficiles à tourner. Je préfère passer les détails parce qu'on est sur le point de déguster un délicieux plat français ! C'est vrai, j'ai pratiquement mangé tous les popcorns à moi tout seul mais, là, tu es en train de me rattraper en t'attaquant aux biscuits apéritifs.

Ali sourit, et piocha à nouveau dans l'assiette des amuse-gueules, vu que Jensen lui donnait sa part, l'incitant à se servir comme elle voulait. Elle se souvenait des nombreuses scènes où l'acteur mangeait encore et encore, comme l'épisode où la journée se répétait sans fin, où Dean avait pris elle ne savait combien de petit déjeuner. Heureusement que Jensen faisait du sport à côté, et surveillait son alimentation, sinon il se serait empâté. La suite de la conversation dévia sur l'anorexie. Devenir anorexique ? Elle n'était pas ce genre de femme, même quand elle avait été mannequin dans son adolescence. Une fois, un réalisateur lui avait demandé de perdre un peu de poids, parce que son personnage maigrissait dans le film, mais seulement quelques kilos, il ne voulait pas non plus mettre sa santé en danger. Tant de femmes se détruisaient pour rien, car une personne squelettique était vraiment horrible à regarder. Ali secoua la tête, tout en continuant de grignoter. Malgré son divorce, elle se sentait tellement bien avec Jensen, qu'elle arrêtait d'y penser quand elle était près de lui.

- "Ne t'inquiètes pas, il ne me viendrait jamais à l'esprit de devenir anorexique ... je ne suis pas folle, et je trouve ça hideux ... je m'aime bien comme je suis".

▬ Bienvenue dans le club des célibataires, tu verras, c'est super. Il faut que tu fasses une petite pause dans ta vie sentimentale et que tu vois où tu en est pour faire une mise au point et te reprendre en main. Comme on le dit si bien ; la vie continue et elle ne s'arrête pas à un divorce. Crois-moi, la seule chose que tu pourrais faire pour me remercier, tu le fais déjà depuis tout à l'heure, j'aime bien voir ma petite Ali sourire. Ta mine est déjà beaucoup plus belle qu'hier et puis, je suis vraiment très content de passer du temps en ta compagnie. Tu m'avais manqué...

- "Ca, pour faire une pause, je vais faire une pause ... je ne sais même pas si j'aurais le courage de retourner avec quelqu'un ... j'ai l'impression que je ferais les mêmes erreurs, et que tous les hommes sont pareils ... je sais qu'il y a des exceptions, des hommes mignons, attachants, qui prennent soin de leurs petites amies, qui les comblent et qui ne veulent pas leur faire du mal ... mais, ces hommes là sont très rares, et je suis sûre qu'ils sont déjà tous en couple".

Ali ne se rendait pas compte qu'elle n'incluait pas Jensen dans ses critères, mais après tout, il n'était qu'un ami proche, même si elle avait des sentiments pour lui. Elle était persuadée que le jeune acteur la voyait également comme une ami, alors pourquoi lui dire qu'il faisait également partit des hommes qu'elle recherchait ? Cela aurait été se faire du mal pour rien. Au moment où Jensen lui annonça que la seule façon de le remercier, c'était de sourire, Ali s'exécuta à nouveau, lui lançant son plus beau sourire, ses joues s'empourprant malgré elle sous ce compliment. Etrangement, elle était intimidée par les paroles de son ami, et baissa les yeux quelques secondes, en se mordant la lèvre. Agissant sous une impulsion sans savoir pourquoi, elle pris sa main dans la sienne, la serrant légèrement, tout en reportant son regard dans le sien.

- "Je te remercie ... toi aussi, tu m'as beaucoup manqué ... j'ai été beaucoup occupée, et je me sens fautive de t'avoir un peu mis à l'écart ... mais, j'aimerais rattraper le temps perdu, maintenant que j'ai du temps pour moi ... et je suis heureuse d'être avec toi, ce soir, et de pouvoir à nouveau passer du temps avec toi".

Ali retira sa main, se rendant compte de ce qu'elle faisait, puis continua de piocher dans les biscuits apéritifs, décidée à être à égalité avec Jensen. Elle l'écouta parler de ses malheurs à l'école, lorsqu'il s'était baladé les fesses à l'air, sous les moqueries de ses camarades. La jeune femme décida de le taquiner, vu qu'apparemment, d'après ses dires, les jeunes demoiselles de son école ne s'étaient pas moquées de lui.

- "Et bien, si elles ne se moquaient pas de toi, c'est que tu devais déjà avoir un très beau fessier à regarder ... alors oui, les autres devaient être jaloux de toi, parce que tu avais déjà du succès très jeune, auprès de la gente féminine".

Le serveur arriva à ce moment là, mettant leurs assiettes devant eux, avant de partir en leur souhaitant "bon appétit" en français. Lorsque Jensen lui répondit dans la même langue, avec un accent américain, la jeune femme craqua sur lui, car sa façon de s'exprimer en français était très sexy, et elle aimait beaucoup l'entendre parler ainsi. Elle lui souhaita à son tour "bon appétit", puis commença tranquillement à manger.

▬ J'en ai encore beaucoup des petites anecdotes comme celles-ci, comme par exemple à l'école maternelle où je me suis fait viré pendant quelques jours pour avoir embrassé une fille sur la bouche... A l'époque, je ne savais pas encore ce que ça signifiait mais, j'ai compris très vite que ce n'était pas une chose à faire.

- "On t'as renvoyé de la maternelle, parce que tu avais embrassé une fillette sur la bouche ? Je ne comprends pas pourquoi ils ont fait ça, au lieu de juste t'expliquer les choses ... moi, je trouve ça mignon, quand des enfants essaient d'imiter leurs parents ... j'étais en première année à l'école primaire, quand un garçon m'a embrassé, alors qu'on n'était pas amoureux ... il voulait savoir pourquoi ses parents faisaient ça".
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Jensen Ackles

    ▌▌Jensen; a true guy

ღ Glamour? :
220 / 500220 / 500
☆ Messages : 177
ღ Popularité : 6702
☆ Age : 40


Destination: My life
About me & my knowledge:

MessageSujet: Re: Rien de telle que la cuisine française || Ali Larter   Mer 14 Avr - 19:36

    Il était parfaitement conscient que Ali ne se laisserait pas abattre en se laissant mourir de faim, ce n'était pas du tout son genre. Elle finirait par se relever, comme toujours, comme toute personne normalement constituée. Après tout, la vie ne s'arrêtait à cela ! Encore heureux que la Terre ne s'arrêtait pas de tourner à chaque divorce... L'anorexie était devenue un véritable phénomène de société à Los Angeles, certaines jeunes filles qui prenaient les mannequins en exemple tombaient dans le même piège, celui du culte de la minceur. Ce qui faisait le plus rire Jensen c'était les actrices et les mannequins qui disaient être contre mais, qui avaient toutes la peau sur les os.

    Citation :
    "Ca, pour faire une pause, je vais faire une pause ... je ne sais même pas si j'aurais le courage de retourner avec quelqu'un ... j'ai l'impression que je ferais les mêmes erreurs, et que tous les hommes sont pareils ... je sais qu'il y a des exceptions, des hommes mignons, attachants, qui prennent soin de leurs petites amies, qui les comblent et qui ne veulent pas leur faire du mal ... mais, ces hommes là sont très rares, et je suis sûre qu'ils sont déjà tous en couple".

    « Tu oublies que je suis un représentant de la gente masculine mais, je ne suis pas du genre à cafter. Je suis parfaitement d'accord sur certains points, les hommes sont de vrais idiots, surtout ceux qui ne prennent pas conscience de la chance qu'ils ont. Il y a un dicton qui dit : Ne quitte pas celle que tu aimes pour celle qui te plait car celle qui te plait te quittera pour celui qu'elle aime. Ils ne sont pas tous comme cela et pas tous en couple non plus, tu finiras bien pas trouver un homme attentionné qui te fera oublier ce crétin. »

    Il n'allait pas non plus dire qu'il était célibataire et qu'il avait le profil type ? Ce serait un peu trop prétentieux de sa part et peut-être que pour le moment, Ali préférait le voir comme un ami et non comme un petit ami potentiel, trop blessée par son divorce. C'était tout à fait compréhensible, Jensen se mit à sourire bêtement devant Ali, son sourire illuminait la pièce confirmant ce qu'il pensait : son ex-mari était vraiment un imbécile de premier ordre. Ce fut la chaleur de sa main sur la sienne qui le ramena un peu à la réalité, Jensen baissa les yeux, un sourire aux lèvres et resserra son étreinte sur la menotte de l'actrice.

    « J'en suis convaincu, le métier d'acteur, je connais. »

    Citation :
    - "Et bien, si elles ne se moquaient pas de toi, c'est que tu devais déjà avoir un très beau fessier à regarder ... alors oui, les autres devaient être jaloux de toi, parce que tu avais déjà du succès très jeune, auprès de la gente féminine".

    « Pourquoi ça ? Tu en doutes ? Je peux te les montrer si tu veux ! » dit-il en faisant mine de se lever pour lui montrer ses fesses. « Hmm... Peut-être pas dans un lieu public, on risque de les reconnaître. Elles sont sur cette chaise incognito. » ajouta t-il en jetant un regard suspect à droite et à gauche.

    Citation :
    - "On t'as renvoyé de la maternelle, parce que tu avais embrassé une fillette sur la bouche ? Je ne comprends pas pourquoi ils ont fait ça, au lieu de juste t'expliquer les choses ... moi, je trouve ça mignon, quand des enfants essaient d'imiter leurs parents ... j'étais en première année à l'école primaire, quand un garçon m'a embrassé, alors qu'on n'était pas amoureux ... il voulait savoir pourquoi ses parents faisaient ça".

    « Oui, c'est mignon. Ton premier baiser en primaire... C'est adorable ! J'aime beaucoup les enfants, ils sont innocents et très drôle dans leur manière d'être. Mes neveux m'en font voir de toutes les couleurs. »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ali Larter

I'm not a Killer, I'm an Angel
ღ Glamour? :
320 / 500320 / 500
☆ Messages : 275
ღ Popularité : 6940
☆ Age : 34


Destination: My life
About me & my knowledge:

MessageSujet: Re: Rien de telle que la cuisine française || Ali Larter   Jeu 22 Avr - 2:41

« Tu oublies que je suis un représentant de la gente masculine mais, je ne suis pas du genre à cafter. Je suis parfaitement d'accord sur certains points, les hommes sont de vrais idiots, surtout ceux qui ne prennent pas conscience de la chance qu'ils ont. Il y a un dicton qui dit : Ne quitte pas celle que tu aimes pour celle qui te plait car celle qui te plait te quittera pour celui qu'elle aime. Ils ne sont pas tous comme cela et pas tous en couple non plus, tu finiras bien pas trouver un homme attentionné qui te fera oublier ce crétin. »

Ali écouta les dires de Jensen, et baissa les yeux, en soupirant, l'air désemparé. Un voile de tristesse passa dans son regard, et elle serra sa main dans la sienne. Trouverait-elle un jour un homme qui saurait l'aimer, qui ne la rendrait jamais malheureuse, et que se rendrait compte à quel point elle était une femme charmante ? Elle l'espérait, mais après une déception amoureuse, elle n'était pas sûre de trouver un jour, malgré les paroles rassurantes de son ami. Après un échec marital, on était en droit de se poser des questions. La jeune femme savait que ce dernier était célibataire, qu'il était très beau garçon, et que lui ne voudrait jamais la faire souffrir. Mais, Jensen était son ami, cela était inconcevable qu'elle puisse le voir différemment. Si ? Peut être bien, mais pour lui, Ali resterait sûrement son amie à ses yeux.

- "Tu crois vraiment que je trouverais un jour un homme doux et gentil, qui sera différent du monstre qui m'a trompée ?"

Ali regarda Jensen, et lui lança un petit sourire, même si le coeur n'y était pas vraiment pour l'instant.

- "J'espère que tu as raison, et qu'il existe encore des hommes comme tu les décris ... j'en connais seulement un, c'est bien peu".

Ali rougit légèrement, et elle détourna les yeux, se rendant compte de ce qu'elle venait de dire, sans vraiment le vouloir. Elle espérait que Jensen ne penserait pas qu'elle le voyait autrement qu'en ami. C'était le cas, maintenant qu'elle était célibataire, et qu'elle souffrait de son divorce, elle le voyait différemment, comme si c'était la première fois, mais elle ne voulait pas le lui dire. Sinon, Jensen pourrait penser qu'elle se jetait sur le premier venu pour aller mieux, même si ce n'était pas vrai.

« Pourquoi ça ? Tu en doutes ? Je peux te les montrer si tu veux ! ... Hmm... Peut-être pas dans un lieu public, on risque de les reconnaître. Elles sont sur cette chaise incognito. »

Devant la plaisanterie de Jensen, car elle savait qu'il n'irait pas jusqu'au bout de son acte, dans un lieu public, Ali se mis à rire, amusée par l'humour de son ami. Elle secoua la tête, et continua de manger, lançant un petit soupir de satisfaction, car elle trouvait ça délicieux. Pendant qu'elle mangeait, elle poursuivit sa discussion avec Jensen.

- "Fais attention à ce que tu dis ... sinon, un jour, je t'obligerais à me les montrer" le taquina-t-elle.

« Oui, c'est mignon. Ton premier baiser en primaire... C'est adorable ! J'aime beaucoup les enfants, ils sont innocents et très drôle dans leur manière d'être. Mes neveux m'en font voir de toutes les couleurs. »

- "Oui, moi aussi je trouve les enfants adorables et vraiment mignons ... ils veulent toujours imiter les adultes, sans savoir ce qu'ils font ... si tu savais combien j'aimerais avoir des enfants pour les voir grandir et apprendre ... j'envie mes amies qui ont déjà fondé une famille".
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Jensen Ackles

    ▌▌Jensen; a true guy

ღ Glamour? :
220 / 500220 / 500
☆ Messages : 177
ღ Popularité : 6702
☆ Age : 40


Destination: My life
About me & my knowledge:

MessageSujet: Re: Rien de telle que la cuisine française || Ali Larter   Ven 23 Avr - 15:05

    Dernièrement, Jensen n'était bon qu'à consoler les jeunes femmes en détresse. Il y avait eu la rupture de Ali et la tromperie de Cash Warren vis-à-vis de sa meilleure amie Jessica Alba, il se consolait en pensait que si jamais sa carrière d'acteur venait à être menacée un jour il pourrait toujours se rabattre sur un autre métier comme psychologue ou conseiller conjugal pour les couples Hollywoodiens, il était sûr de gagner sa croûte. Cependant, il se doutait que ce n'était pas facile pour une jeune femme aussi passionnée que Ali, elle avait aimé son mari plus que tout mais, ce dernier n'en avait strictement rien eu à faire... C'était comme s'ils s'étaient tous donné le mot pour les larguer tous en même temps, quelque fois, il avait bien du mal à comprendre la gente masculine dont la plupart agissaient comme des sal*ps de la pire espèce.

    Citation :
    - "Tu crois vraiment que je trouverais un jour un homme doux et gentil, qui sera différent du monstre qui m'a trompée ?"

    « J'en suis même convaincu, tu ne restera pas célibataire très longtemps, j'en connais qui vont déjà te tourner autour quand ils apprendront que tu es de nouveau libre comme l'air. »

    Jensen était sincère, après tout, Ali était canon et avait toutes ses chances de retrouver quelqu'un même si ce n'était pas encore à l'ordre du jour et pas dans ses priorités dans l'immédiat.

    Citation :
    "J'espère que tu as raison, et qu'il existe encore des hommes comme tu les décris ... j'en connais seulement un, c'est bien peu".

    Sans vouloir s'en vanter, l'acteur soupçonnait Ali de parler de lui et afficha un petit sourire béât en détournant le regard de la même manière que la jeune femme qui semblait rougir de son audace.

    « Et bien, si tu es sûre que c'est quelqu'un de bien et qu'il est célibataire, fonces ! » répondit-il en affichant un sourire qui se voulait encourageant.

    Autant continuer à jouer la carte de l'ignorance même s'il n'était pas contre cet avis. Jensen était même flatté qu'elle le voit comme étant un homme attentif, doux et très naturel parce que bien qu'il prenait soin d'entretenir sa plastique de rêve qui était son gagne-pain, Jensen n'était pas tombé dans le narcissisme comme certains acteurs américains qui se pavanaient comme des paons dès que l'envie leur en prenait. S'en suivit une petite touche d'humour sur les fesses de l'acteur, il se mit à rire légèrement lorsqu'elle l'intimida en lui disant que la prochaine fois, elle pourrait l'obliger à les lui montrer.

    Citation :
    "Oui, moi aussi je trouve les enfants adorables et vraiment mignons ... ils veulent toujours imiter les adultes, sans savoir ce qu'ils font ... si tu savais combien j'aimerais avoir des enfants pour les voir grandir et apprendre ... j'envie mes amies qui ont déjà fondé une famille".

    « Oui, je sais ce que c'est. Moi aussi j'aimerais bien être père, je suis déjà oncle à temps partiel et j'aime aussi rendre visite à Jessica pour voir Honor Marie, elle est vraiment adorable, une vraie petite princesse. Ton tour viendra sûrement et je suis sûr que tu feras une mère exceptionnelle, je te vois bien en maman poule comme Nikki dans Heroes. »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ali Larter

I'm not a Killer, I'm an Angel
ღ Glamour? :
320 / 500320 / 500
☆ Messages : 275
ღ Popularité : 6940
☆ Age : 34


Destination: My life
About me & my knowledge:

MessageSujet: Re: Rien de telle que la cuisine française || Ali Larter   Mar 27 Avr - 20:59

« J'en suis même convaincu, tu ne restera pas célibataire très longtemps, j'en connais qui vont déjà te tourner autour quand ils apprendront que tu es de nouveau libre comme l'air. »

Ali ria un peu, elle imaginait déjà la scène, amusée. Une file d'attente devant chez elle, avec des hommes tous différents les uns par rapport aux autres, au niveau de leur âge ou de leur tenue vestimentaire, lui apportant des cadeaux ou des fleurs, attendant de passer une sorte d'entretien pour savoir qui aurait le privilège de sortir avec elle. Devant cette image, la jeune femme secoua la tête, ne voulant pas imaginer les prétendants qui viendraient la voir, comme le lui disait Jensen pour la réconforter.

- "S'il y a bien quelque chose que je n'aime pas, c'est d'avoir plein d'hommes qui se jetterait sur moi ... s'il y en a plusieurs, c'est sûr qu'il y aura des jaloux ... mais, comme je n'aime pas ce genre d'homme, je risque de dire "non" à tout le monde ... je recherche juste quelqu'un qui soit à l'écoute de mes sentiments, qui ne soit pas pressé, et qui ne me collerait pas sous prétexte que je suis une femme libre depuis 5 minutes ... je préfère que ça se passe en douceur, ou alors avec un homme que j'aime déjà beaucoup ... et des hommes comme ça, il n'y en a pas beaucoup".

« Et bien, si tu es sûre que c'est quelqu'un de bien et qu'il est célibataire, fonces ! »

Ali rougit, et baissa les yeux. Elle ne se doutait pas que Jensen était entrain de jouer l'ignorant. Au contraire, elle pensait qu'il ne savait pas du tout qu'elle parlait de lui. Aussi, elle pouvait en parler librement, même si elle était gênée, mais elle était persuadée que son ami ne ferait pas le lien avec lui. Toutefois, une lueur de tristesse passa dans son regard, alors qu'elle le regardait, car elle était sûre qu'elle serait heureuse avec Jensen, mais que ce dernier n'était pas du tout intéressé.

- "Oh ... et bien ... en fait ... je ne pense pas que ça soit une bonne idée ... il est quelqu'un de très bien, de vraiment gentil, et je suis sûre qu'il serait l'homme parfait pour moi, celui qui me ferait oublier mon mariage raté, et qui saurait me rendre heureuse ... je l'aime vraiment beaucoup, je crois même que c'est depuis un moment que je l'aime, mais avec mon mariage, je ne pouvais pas laisser ce sentiment m'envahir à son encontre ... mais, il est mon ami, et je ne préfère pas lui en parler, parce qu'il ne me voit que comme une amie ... je n'ai pas envie de subir un refus ... j'aurais aimé qu'il fasse le premier pas, mais je sais que ça n'arrivera jamais".

Le rire de Jensen fit sourire Ali, qui adorait le voir heureux comme ça. Elle était l'une des rares privilégiées à voir cette facette de lui, qui ressemblait étrangement à l'humour de son personnage de Dean. A croire que l'un déteint sur l'autre, mais ça lui plaisait beaucoup.

« Oui, je sais ce que c'est. Moi aussi j'aimerais bien être père, je suis déjà oncle à temps partiel et j'aime aussi rendre visite à Jessica pour voir Honor Marie, elle est vraiment adorable, une vraie petite princesse. Ton tour viendra sûrement et je suis sûr que tu feras une mère exceptionnelle, je te vois bien en maman poule comme Nikki dans Heroes. »

- "Je te remercies ... l'avenir nous dira si tu as raison ou pas ... et je suis sûre que toi aussi, tu feras un excellent père ... vu comment tu aimes tes neveux et la petite fille de ton amie, je te vois très bien devenir un papa poule" lui dit-elle en souriant.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Jensen Ackles

    ▌▌Jensen; a true guy

ღ Glamour? :
220 / 500220 / 500
☆ Messages : 177
ღ Popularité : 6702
☆ Age : 40


Destination: My life
About me & my knowledge:

MessageSujet: Re: Rien de telle que la cuisine française || Ali Larter   Mer 28 Avr - 11:59

    Jensen se joint à son rire en imaginant également la scène et repensa au sketch d'un humoriste français qu'il avait vu en version sous-titré.

    « Tu connais l'expression un de perdu dix de retrouvé ? Tu imagines, plein d'hommes devant chez toi en train de faire la queue et toi qui leur demande « mais vous êtes qui ? », « Bah ! On est les hommes du dicton, on t'attend ! », j'avoue que ce serait très drôle... Si ça t'arrive tu m'appelles, je repousserais tes prétendants. » dit-il en se mettant à rire une nouvelle fois.

    Il se demandait comment il réagirait en voyant une horde de fans de sexe masculin tournant autour de la jeune femme parce que selon lui, il était évident que dès l'annonce de son divorce, des hommes tenteraient leur chance. Ali était une très belle femme, d'ailleurs, Jensen l'avait tout de suite vu lors de leur toute première rencontre et bien qu'il avait toujours été entouré de belles jeunes femmes comme Jessica, Kristen, Katie et compagnie avec elle c'était différent. Il s'était d'abord montré timide, n'avait pas osé l'aborder et c'est Kristen Bell qui avait tout arrangé en les déridant un peu. Cette soirée avait été mémorable pour Jensen, cette rencontre avait été de loin la plus plaisante de toute malheureusement, à l'époque le cœur de la belle blonde était déjà pris et contrairement à Dean, son interprète n'était pas un coureur de jupons invétéré.

    Citation :
    Oh ... et bien ... en fait ... je ne pense pas que ça soit une bonne idée ... il est quelqu'un de très bien, de vraiment gentil, et je suis sûre qu'il serait l'homme parfait pour moi, celui qui me ferait oublier mon mariage raté, et qui saurait me rendre heureuse ... je l'aime vraiment beaucoup, je crois même que c'est depuis un moment que je l'aime, mais

    « Il est gay ? » coupa Jensen en plaisantant.

    Citation :
    avec mon mariage, je ne pouvais pas laisser ce sentiment m'envahir à son encontre ... mais, il est mon ami, et je ne préfère pas lui en parler, parce qu'il ne me voit que comme une amie ... je n'ai pas envie de subir un refus ... j'aurais aimé qu'il fasse le premier pas, mais je sais que ça n'arrivera jamais".

    « Tu es sûre qu'il ne te voit uniquement comme une amie ? Personnellement, j'en doute. Si tu n'avais pas été mariée à l'époque où l'on s'est connu j'aurais sûrement sauté sur l'occasion et t'inviter à prendre un verre avec moi. Qui ne tente rien n'a rien, n'est-ce pas ? Enfin, tu as raison de ne pas te presser pour le moment, tu as besoin de sortir la tête de l'eau et de te poser. »


    Jensen avait dit ça sans aucune gêne, autant dire les choses franchement parce que de toute façon, même Jared avait bien vu qu'il y avait quelque chose entre eux mais, qu'ils étaient trop aveugles pour le voir eux-même.

    Citation :
    "Je te remercies ... l'avenir nous dira si tu as raison ou pas ... et je suis sûre que toi aussi, tu feras un excellent père ... vu comment tu aimes tes neveux et la petite fille de ton amie, je te vois très bien devenir un papa poule"

    « Ca c'est sûr ! En revanche, je n'ai pas encore réfléchi si je souhaite avoir un garçon ou une fille comme premier enfant. Avec un petit garçon, je vais pouvoir transmettre ma passion du baseball et une fille la couvrir de robe de princesse... Enfin, que ce soit l'un ou l'autre, je les aimerais autant. »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ali Larter

I'm not a Killer, I'm an Angel
ღ Glamour? :
320 / 500320 / 500
☆ Messages : 275
ღ Popularité : 6940
☆ Age : 34


Destination: My life
About me & my knowledge:

MessageSujet: Re: Rien de telle que la cuisine française || Ali Larter   Mar 4 Mai - 18:17

« Tu connais l'expression un de perdu dix de retrouvé ? Tu imagines, plein d'hommes devant chez toi en train de faire la queue et toi qui leur demande « mais vous êtes qui ? », « Bah ! On est les hommes du dicton, on t'attend ! », j'avoue que ce serait très drôle... Si ça t'arrive tu m'appelles, je repousserais tes prétendants. »

- "10 prétendants attendant à ma porte chacun leur tour ? Non merci ... si ça arrive, je veux bien t'appeler pour que tu joues les gardes du corps ... je n'en veux pas 10 qui ne seraient là que pour l'argent ou histoire d'être avec une célébrité ... je recherche juste un seul homme qui serait avec moi pour des sentiments véritables, et rien d'autre ... alors oui, j'aurais besoin de toi pour les virer" dit-elle en continuant de rire, avant que son rire ne s'estompe en pensant avec mélancolie au seul homme qui réussit à faire battre son coeur, assis face à elle.

« Tu es sûre qu'il ne te voit uniquement comme une amie ? Personnellement, j'en doute. Si tu n'avais pas été mariée à l'époque où l'on s'est connu j'aurais sûrement sauté sur l'occasion et t'inviter à prendre un verre avec moi. Qui ne tente rien n'a rien, n'est-ce pas ? Enfin, tu as raison de ne pas te presser pour le moment, tu as besoin de sortir la tête de l'eau et de te poser. »

Ali avait sourit face à l'interruption de Jensen sur l'homosexualité de celui à qui elle pensait, mais son sourire s'effaça bien vite. Puis, son ami repris sa conversation, et la jeune femme le regarda avec de grands yeux surpris. Il avait tout compris, il savait qu'elle parlait de lui. Mais, comment l'avait-il sût ? Elle ne l'avait pas sût elle même pendant qu'elle était mariée. Certes, elle avait éprouvé quelque chose pour lui dès leur première rencontre, qui dépassait l'amitié. Une forte attirance, voir plus, mais étant déjà engagée, Ali n'avait pas été voir ailleurs que son mari. Rougissante, elle joue la carte de l'ignorance, bien qu'il était trop tard, et que son attitude gênée la trahissait.

- "Qu'est-ce-qui te fait croire que je parlais de toi ?"

« Ca c'est sûr ! En revanche, je n'ai pas encore réfléchi si je souhaite avoir un garçon ou une fille comme premier enfant. Avec un petit garçon, je vais pouvoir transmettre ma passion du baseball et une fille la couvrir de robe de princesse... Enfin, que ce soit l'un ou l'autre, je les aimerais autant. »

Ali sourit en écoutant les paroles de Jensen, elle s'imaginait déjà son ami avec des enfants autour de lui. Elle savait très bien qu'il serait un bon père. Pour elle, la jeune femme n'avait pas non plus imaginer ce qu'elle aurait aimé avoir entre un garçon et une fille. Mais, ce qui était sûre, c'était qu'elle aurait voulu avoir deux enfants. Et entre choisir le sexe, le mieux c'était d'avoir un de chaque, comme ça tout le monde serait content.

- "Moi non plus, je n'ai pas réfléchit ... je ne sais pas si je préfèrerais avoir une fille ou garçon, comme toi, mais je serais contente que ce soit l'un ou l'autre ... le mieux, c'est d'avoir les deux, et comme moi, j'aimerais avoir deux enfants, j'aimerais en avoir un de chaque".
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Jensen Ackles

    ▌▌Jensen; a true guy

ღ Glamour? :
220 / 500220 / 500
☆ Messages : 177
ღ Popularité : 6702
☆ Age : 40


Destination: My life
About me & my knowledge:

MessageSujet: Re: Rien de telle que la cuisine française || Ali Larter   Mer 5 Mai - 22:06

    Jensen se mit à sourire, découvrant des fossettes purement masculines ainsi que des pattes de joie au niveau de ses yeux ce qui ne le rendait que plus sexy. L'idée de servir de garde du corps pour Ali était une idée alléchante et cela ne semblait pas vraiment le déranger, au contraire, il serait plutôt du genre à tous les envoyer paître parce qu'il était un peu trop protecteur, surtout envers les jeunes femmes en détresse. Certains pensaient que c'était simplement pour s'attirer les bonnes faveurs de celles-ci mais, Jensen faisait ça par bonté d'âme; il chérissait ses amis parce que pour lui, c'était une valeur tout aussi importante que la famille... D'ailleurs, il portait toujours le bracelet en honneur d'un vieil ami à lui, tué dans un accident de voiture et dont il ne s'était toujours pas remis.

    Citation :
    "Qu'est-ce-qui te fait croire que je parlais de toi ?"

    Jensen échangea le même regard surpris, il avait peut-être été trop direct dans ses propos, lui qui avait espéré continuer à jouer la carte de l'innocence. Les masques étaient tombés, Ali savait ce que l'acteur pensait vraiment d'elle et vice versa, il se mordilla joue et afficha l'air contrit du gamin pris en flagrant délit. Il but une gorgée de vin pour se donner un peu de courage et lui adressa un petit sourire, essayant en vain de retrouver l'assurance de ce début de conversation.

    « Je n'ai pas dit que c'est de moi dont il s'agit, ce serait prétentieux de ma part et j'admets que ma phrase précédent prêtait à confusion mais, on ne fait que cultiver l'ambiguïté depuis toute à l'heure. Bon euh... on oublie. Je ne veux pas que ce qui vient de se passer influe sur notre amitié. »

    Citation :
    - "Moi non plus, je n'ai pas réfléchit ... je ne sais pas si je préfèrerais avoir une fille ou garçon, comme toi, mais je serais contente que ce soit l'un ou l'autre ... le mieux, c'est d'avoir les deux, et comme moi, j'aimerais avoir deux enfants, j'aimerais en avoir un de chaque"

    « Tu imagines, des jumeaux ? Paf, deux en même temps. Je plains autant que j'envie ceux qui en ont plusieurs, des jumeaux, des triplés et compagnie... C'est sûr que ça ne doit pas être de tout repos mais, les voir grandir ensemble, ce doit être super. En ce moment, j'aimerais bien adopter un chien pour avoir de la compagnie, Jared en a deux et ils sont adorables. »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ali Larter

I'm not a Killer, I'm an Angel
ღ Glamour? :
320 / 500320 / 500
☆ Messages : 275
ღ Popularité : 6940
☆ Age : 34


Destination: My life
About me & my knowledge:

MessageSujet: Re: Rien de telle que la cuisine française || Ali Larter   Sam 15 Mai - 20:43

Ali agrandit son sourire, en rougissant légèrement, quand elle vit les petites fossettes de Jensen, elle le trouvait charmant et attachant avec ce visage. Elle continua de manger, tout en s'imaginant au milieu d'un groupe de prétendants, avec son ami qui jouait le rôle de bouclier, pour virer tous ces hommes un coup de pied aux fesses. Ce qui l'amusait beaucoup. Par la suite, la jeune femme fut un peu mal à l'aise, au moment où Jensen lui affirma qu'il aurait accepter de prendre un verre avec elle, si elle n'avait pas été mariée. Il avait tout découvert, mais sa réponse ne fut pas celle qu'Ali attendait.

« Je n'ai pas dit que c'est de moi dont il s'agit, ce serait prétentieux de ma part et j'admets que ma phrase précédent prêtait à confusion mais, on ne fait que cultiver l'ambiguïté depuis toute à l'heure. Bon euh... on oublie. Je ne veux pas que ce qui vient de se passer influe sur notre amitié. »

Le sourire d'Ali disparut de son visage, et une lueur de tristesse et de déception passa dans son regard. Ainsi donc, Jensen ne voulait pas gâcher leur amitié, qui visiblement, était plus importante pour lui qu'autre chose. Il préférait donc la voir seulement en amie. Elle acquiesça en baissant les yeux, tournant sa fourchette dans son assiette distraitement.

- "D'accord, oublions ça ... moi non plus, je ne veux pas que notre amitié soit gâchée ... je ne vois pas pourquoi j'ai dit une telle chose, vu que tu es ... mon meilleur ami".

Ali était déçue, certes, et ça se voyait dans son attitude. Pour la première fois depuis qu'elle était divorcée, elle se rendait compte des sentiments qu'elle avait à l'égard de Jensen, qui étaient cachés au plus profond d'elle. Mais, Jensen la voulait comme amie, c'était tout. Alors, inutile de repenser à ça. Secouant la tête, la jeune femme repris le cours de son repas, comme si de rien n'était.

« Tu imagines, des jumeaux ? Paf, deux en même temps. Je plains autant que j'envie ceux qui en ont plusieurs, des jumeaux, des triplés et compagnie... C'est sûr que ça ne doit pas être de tout repos mais, les voir grandir ensemble, ce doit être super. En ce moment, j'aimerais bien adopter un chien pour avoir de la compagnie, Jared en a deux et ils sont adorables. »

- "Des jumeaux, ça doit être dur à élever en même temps ... je pense que c'est mieux d'avoir des enfants à deux ou trois ans d'intervalle ... au moins, pour t'occuper du deuxième, tu peux envoyer le premier en crèche, ça te fait un peu moins de travail ... moi, j'ai mon chat que j'ai depuis 2 ans ... mon ex n'en avait jamais voulu, il était donc normal que je le prenne avec moi ... c'est ma seule compagnie aujourd'hui".
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Jensen Ackles

    ▌▌Jensen; a true guy

ღ Glamour? :
220 / 500220 / 500
☆ Messages : 177
ღ Popularité : 6702
☆ Age : 40


Destination: My life
About me & my knowledge:

MessageSujet: Re: Rien de telle que la cuisine française || Ali Larter   Mar 18 Mai - 21:22

    Jensen avait un peu mis de côté le fait qu'ils avaient tous deux une certaine notoriété aux États-Unis et partout ailleurs à cause de leur métier, l'acteur n'avait pas du tout remarqué que des oreilles indiscrètes avaient entendu ce qui se disait entre les deux acteurs. Un restaurant n'était pas vraiment un endroit pour discuter à tête reposée, surtout lorsqu'on est connu ce qui était leur cas et puis, honnêtement, Jensen préférait discuter au calme avec personne autour pour écouter, surtout que ce fameux restaurant français était rempli de couples qui se tenaient la main en se susurrant des mots doux... Il se demandait presque ce qu'il l'avait poussé à choisir ce restaurant et pas un autre mais, s'abstint de tout commentaire, surtout lorsqu'il remarqua que le visage de Ali avait soudainement changé.

    Citation :
    "D'accord, oublions ça ... moi non plus, je ne veux pas que notre amitié soit gâchée ... je ne vois pas pourquoi j'ai dit une telle chose, vu que tu es ... mon meilleur ami".

    Jensen avait acquiescé d'un signe de tête, faisant mine que cela ne le touchait pas mais, il n'en était rien. Bien entendu qu'il était un peu déçu lui aussi mais, il ne préférait pas relever cet état de fait, il valait bien pour eux de s'en tenir à une relation amicale pendant un certains temps, peut-être qu'après ça leur relation évoluerait mais, Jensen n'était pas pressé et puis, Ali avait besoin de temps pour se faire au célibat.

    Citation :
    "Des jumeaux, ça doit être dur à élever en même temps ... je pense que c'est mieux d'avoir des enfants à deux ou trois ans d'intervalle ... au moins, pour t'occuper du deuxième, tu peux envoyer le premier en crèche, ça te fait un peu moins de travail ... moi, j'ai mon chat que j'ai depuis 2 ans ... mon ex n'en avait jamais voulu, il était donc normal que je le prenne avec moi ... c'est ma seule compagnie aujourd'hui".

    « Non, ce n'est pas compliqué à élever, ça demande peut-être un peu plus de patience et d'organisation mais, c'est faisable. J'ai déjà étant parlé d'une femme, ici même aux USA, qui en avait eu 6 me semble t-il... 6... Tu te rends compte. Ça doit être folklorique les anniversaires là-bas. »

    Jensen haussa les épaules, en même temps, c'était un homme et il savait que la charge d'éduquer les enfants revenaient souvent à la mère de famille ou aux grands-parents donc, il ne préférait pas dire que ce serait facile d'élever autant d'enfants et surtout de les mettre au monde... Jensen n'était pas ce genre d'homme à tout déléguer aux femmes sous prétexte que c'était leur job, les hommes aussi avaient leur part de responsabilités. Un fois qu'ils eurent terminé de manger, les serveurs débarrassèrent la table, ils commandèrent un dessert sur la carte et attendirent d'être servi.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ali Larter

I'm not a Killer, I'm an Angel
ღ Glamour? :
320 / 500320 / 500
☆ Messages : 275
ღ Popularité : 6940
☆ Age : 34


Destination: My life
About me & my knowledge:

MessageSujet: Re: Rien de telle que la cuisine française || Ali Larter   Jeu 15 Juil - 3:09

Ali était loin de se douter que, comme pour elle, le fait qu'ils aient décidé de rester de simples amis affectait beaucoup Jensen, qui pensait comme elle. Chacun ayant des sentiments l'un pour l'autre, ils auraient pu flirter, sortir ensemble, et pourquoi pas, s'aimer pour très longtemps. Mais, la jeune femme croyait vraiment que son ami ne souhaitait pas mettre leur amitié en danger, et c'était ce qui la blessait. Continuant de manger, Ali resta un instant silencieuse, avant de tenter d'oublier cette déception, et de passer à autre chose, pour ne plus souffrir. La conversation s'orienta sur les enfants, et les familles que chacun aimerait avoir. Alors, qu'elle allait terminer son plat, Jensen repris la parole sur le fait que des jumeaux devaient être durs à élevés, du point de vu de la jeune actrice.

« Non, ce n'est pas compliqué à élever, ça demande peut-être un peu plus de patience et d'organisation mais, c'est faisable. J'ai déjà étant parlé d'une femme, ici même aux USA, qui en avait eu 6 me semble t-il... 6... Tu te rends compte. Ça doit être folklorique les anniversaires là-bas. »

- "6 enfants ? C'est pas vrai ? J'espère ne jamais en avoir 6 alors ... déjà que un, ça me fait un peu peur, surtout pour le mettre au monde, alors 6 d'un coup, j'aurais beaucoup de mal ... non, je reste dans l'idée que j'aimerais avoir 2 enfants, à quelques années d'intervalle".

Ali termina son assiette, tout comme Jensen, et aussitôt, ils furent débarrassés et ils purent commander leurs desserts. La jeune femme pris une part de moelleux au chocolat avec une boule de glace à la vanille dessus, son pêché mignon comme tout ce qui touchait le chocolat. Une fois les desserts devant eux, Ali pris une première bouchée, puis poussa un petit soupir de contentement, tellement elle adorait ça. Puis, une fois sa bouchée avalée, elle regarda Jensen, ignorant que des oreilles indiscrètes se trouvaient dans la salle, et pouvaient ruiner leur image auprès des gens, en croyant une chose qui n'était pas du tout vraie finalement. Après tout, il ne s'agissait que de deux amis, ils pouvaient très bien diner ensemble, faire la fête ensemble, s'amuser ensemble, sans qu'il y ait une partie de jambes en l'air à la clé.

- "Dis-moi, après le restaurant, tu voudras venir prendre un café, chez moi ? A moins que tu ais d'autres projets pour la fin de soirée ?"
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Jensen Ackles

    ▌▌Jensen; a true guy

ღ Glamour? :
220 / 500220 / 500
☆ Messages : 177
ღ Popularité : 6702
☆ Age : 40


Destination: My life
About me & my knowledge:

MessageSujet: Re: Rien de telle que la cuisine française || Ali Larter   Ven 16 Juil - 15:56

    D'un commun accord, les deux acteurs avaient décidé de la conversation s'arrêterait là, il ne voulait en aucun cas brusquer Ali en la mettant face aux sentiments qu'il ressentait pour elle sans savoir s'ils étaient bel et bien réciproques. La discussion avait tourné à l'ambiguïté tant et si bien que les deux camps se posaient pas mal de questions au sujet de l'autre mais, Jensen ne perdait pas de vue la raison pour laquelle il avait invité Ali au restaurant, elle avait besoin d'une présence amicale et non d'un Don Juan lui tournant autour comme une abeille attirée par une jolie fleur. Il ne pouvait pas vraiment dire qu'il regrettait que la discussion se soit arrêté là, Jensen sortait également d'une relation compliquée et beaucoup de jeunes femmes le harcelaient, s'en était devenu fatiguant au point que l'acteur ne pensait qu'à se cloitrer chez lui et de ne plus en sortir.

    Citation :
    "6 enfants ? C'est pas vrai ? J'espère ne jamais en avoir 6 alors ... déjà que un, ça me fait un peu peur, surtout pour le mettre au monde, alors 6 d'un coup, j'aurais beaucoup de mal ... non, je reste dans l'idée que j'aimerais avoir 2 enfants, à quelques années d'intervalle".


    Jensen ne put s'empêcher de rire, ce n'était pas moqueur, loin de là mais, c'était la manière dont Ali avait prononcé cette phrase, d'un air outré voire paniqué à l'idée d'enfanter 6 petits. En effet, accoucher d'un enfant faisait déjà mal, même avec les prouesses médicales mais, alors 6 ! C'était dans ces cas-là qu'il était bien heureux d'être un homme... L'acteur ne se doutait pas que ses paroles avaient été enregistrées par des clients qui les avaient tous deux reconnus mais, Jensen n'était pas de ces stars qui se soucient vraiment de leur image, il ne prêtait pas attention aux magasines people, estimant ne pas vraiment être une star à juste titre mais, un artiste au service de son art et ce que les gens pouvaient penser de lui était bien égal pour l'acteur.

    Citation :
    - "Dis-moi, après le restaurant, tu voudras venir prendre un café, chez moi ? A moins que tu ais d'autres projets pour la fin de soirée ?"

    « Non, je n'ai pas de projets. En général, je me vautre sur le canapé en regardant la télévision mais, à l'heure actuelle, il n'y a plus rien d'intéressant et comme je n'aime pas me voir jouer... Je serais ravi de partager un café avec toi. »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ali Larter

I'm not a Killer, I'm an Angel
ღ Glamour? :
320 / 500320 / 500
☆ Messages : 275
ღ Popularité : 6940
☆ Age : 34


Destination: My life
About me & my knowledge:

MessageSujet: Re: Rien de telle que la cuisine française || Ali Larter   Jeu 23 Sep - 1:02

Les choses se dérouleraient-ont elles différemment un jour, pour Ali et Jensen ? Réussiront-ils à trouver l'opportunité et le courage de s'avouer leurs sentiments l'un l'autre ? Peut être que oui, ou peut être que non, car pour le moment, tous les deux vivaient encore mal leur séparation sentimentale, pour songer à penser à quelqu'un d'autre ouvertement. Pour l'instant, ils gardaient tout pour eux, et se comportaient comme les simples meilleurs amis qu'ils étaient. Le diner se passa tranquillement, Ali réussissant à oublier un peu l'échec de son mariage, grâce à Jensen et à sa bonne humeur. Ils parlèrent de beaucoup de choses, et même des enfants, un sujet qui faisaient fuir beaucoup d'hommes, mais pas l'ami de la jeune actrice. Ce qui était très rare. Autour d'eux, il y avait peut être des gens qui s'intéressaient à leur conversation. Et peut être que dans les prochains jours, leur petite sortie allait être affichée en première page des magazines à scandales. Mais, Ali se fichait royalement de ce que les gens pensaient. Rien ne pourrait être pire que ce que les paparazzis avaient appris, lorsqu'elle était sortie du palais de justice pour son divorce. Et puis, en cet instant, Jensen et elle n'avaient qu'une attitude et des paroles amicales, rien ne laissait présumer qu'il pourrait y avoir plus entre eux.

Alors que le diner touchait presque à sa fin, et que le dessert disparaissait rapidement, Ali proposa à Jensen de terminer la soirée avec un petit café chez elle, en tout bien tout honneur. Cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas passé autant de temps avec son meilleur ami, et elle regrettait un peu que sa carrière et sa vie privée l'en est empêchée. Et la réponse de Jensen fit naitre un petit sourire sur le visage de la jeune femme, car elle n'avait pas encore envie que la soirée se termine. Elle se sentait bien avec lui, et quand il était là, elle oubliait tous ses malheurs.

« Non, je n'ai pas de projets. En général, je me vautre sur le canapé en regardant la télévision mais, à l'heure actuelle, il n'y a plus rien d'intéressant et comme je n'aime pas me voir jouer... Je serais ravi de partager un café avec toi. »

- "J'en suis ravie ... moi, j'aime beaucoup te voir à l'écran, mais ne t'en fais pas, j'enregistrerais les épisodes de ce soir ... je ne t'obligerais pas à te voir à la télévision".

Ali termina son dessert, attendit que Jensen fasse de même, puis demanda l'addition. Ne sachant pas qui payerait, ou s'ils partageraient la note, la jeune femme enfila sa veste, et pris son sac, cherchant déjà de quoi payer sa part.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rien de telle que la cuisine française || Ali Larter   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rien de telle que la cuisine française || Ali Larter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vie de Star :: •LE CLAFOUTIS RESTAURANT-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Forums RPG | Thèmes spéciaux